Santé / Sciences

Prendre une douche génère de la pollution intérieure chez vous

Temps de lecture : 2 min

Les savons et autres shampoings contiennent des produits chimiques qui s'évaporent dans l'air.

Les produits de douche forment une pollution atmosphérique nocive,dont le contrôle s'avère difficile. | Anne Nygard via Unsplash
Les produits de douche forment une pollution atmosphérique nocive,dont le contrôle s'avère difficile. | Anne Nygard via Unsplash

Savon pour le corps, shampoing, soin réparateur ou encore lotion après-rasage, dans la salle de bain, les produits ne manquent pas. Senteurs et texture, tout y est pour s'assurer un moment apaisant et pourtant, tous ces produits ne sont pas bons pour l'environnement. Certains éléments chimiques qu'ils contiennent sont dérivés de combustibles fossiles qui polluent et participent à la formation de l'ozone dans le smog estival –la brume de pollution qui se forme lors de conditions météorologiques très stables, avec peu de vent. De manière générale, toutes pièces et produits confondus, la pollution intérieure de nos logements pourrait même dépasser les effets des émissions liées au trafic routier.

Afin de mieux évaluer la pollution qui vient de nos salles de bain, la doctorante Amber Yeoman, de l'université de York en Angleterre, a mené l'enquête avec son équipe. Les scientifiques ont déplacé leurs équipements à côté d'une salle de douche de l'université de York et ont installé des tuyaux dans les cabines de douche pour étudier les émanations qui en sortaient.

Les participants ont chacun reçu les mêmes produits de supermarché, à savoir un nettoyant pour le visage, un gel douche, un shampooing, un après-shampooing, une crème hydratante et un déodorant en aérosol. Un par un, les composés organiques volatils se sont révélés et l'équipe de recherche a pu les quantifier.

Le difficile contrôle de la pollution de l'air intérieure

Le limonène, un hydrocarbure présent dans de nombreuses huiles essentielles et hautement réactif, provenait principalement du shampooing à l'odeur d'agrume. L'alcool benzylique, incolore, inflammable et irritant, s'est libéré de l'après-shampooing tandis que de l'éthanol émanait de la crème hydratante. Les quantités émises étaient différentes pour chaque personne et celles qui rinçaient plus longtemps produisaient moins d'émissions. D'autres produits chimiques ont été observés par l'équipe, probablement liés aux produits de lessive utilisés pour les vêtements et les serviettes des volontaires et par les chercheurs eux-mêmes.

Amber Yeoman tient à alerter les populations de l'impact cumulatif des émissions à l'intérieur des maisons et à la façon dont elles interagissent entre elles. Ensemble, elles forment une pollution atmosphérique nocive dont le contrôle s'avère difficile.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Selon la scientifique, la première étape pour limiter ce phénomène serait de rendre les fabricants responsables de cette pollution générée par les produits qu'ils commercialisent. Elle préconise également la fin des aérosols, ainsi qu'un étiquetage sur les effets de ces produits au quotidien sur la santé et dans le cycle de l'eau. En outre, «des labels de qualité de l'air aideraient les consommateurs à connaître les impacts négatifs possibles et pourraient bien encourager les fabricants à modifier leurs produits pour attirer des acheteurs soucieux de leur santé», conclut Amber Yeoman.

Newsletters

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Selon une nouvelle étude impliquant près de 1.800 participants, un manque de sommeil aigu à l'âge adulte participerait au développement de troubles de la concentration et de la mémoire.

Pourquoi certains gros fumeurs n'auront-ils jamais de cancer du poumon?

Pourquoi certains gros fumeurs n'auront-ils jamais de cancer du poumon?

Selon une récente étude, la réponse à cette question pourrait bien se trouver dans l'ADN.

Variole du singe: devons-nous craindre une nouvelle pandémie?

Variole du singe: devons-nous craindre une nouvelle pandémie?

Différents scénarios sont envisageables, qu'il importe de tous prendre en compte dès maintenant.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio