Société

Qui sont ces personnes qui commandent leurs cadeaux de Noël trop tôt?

Temps de lecture : 6 min

Et quel est le bon moment pour les acheter?

Si vous voyez qu'un présent que vous convoitez est en stock, ne traînez pas. | Marco Verch via Flickr
Si vous voyez qu'un présent que vous convoitez est en stock, ne traînez pas. | Marco Verch via Flickr

D'habitude, Julia Moser attend toujours la dernière minute pour faire ses achats de Noël, mais cette année elle raconte avoir été atteinte de «panique de la chaîne logistique», cette peur assez contagieuse que l'approvisionnement normal des magasins soit complètement bloqué à cause de la pandémie. Alors cette fois, elle a commandé le cadeau de Noël de son petit ami dès la mi-octobre. Le cadeau? Un siphon iSi (vous avez déjà eu de la crème chantilly joliment déposée sur votre boisson chez Starbucks? C'est fait avec un siphon iSi.)

«Il adore faire des cocktails, explique Julia. Apparemment, on peut l'utiliser pour faire infuser toutes sortes de trucs pour les ingrédients des cocktails. Je me suis dit: “C'est exactement le genre de chose susceptible d'être bloquée dans un port.”» Sauf que pas du tout. Elle n'a même pas eu besoin d'attendre le temps indiqué pour le transport: le siphon est arrivé le lendemain de sa commande.

«En général, j'attends jusqu'à la dernière minute», rapporte Julia, qui habite à Los Angeles. Mais pendant l'été, elle a été «extrêmement connectée»: «Je voyais tout le monde dire “ACHETEZ VOS CADEAUX MAINTENANT!”» Si elle s'est montrée plus maligne que la chaîne logistique, Julia a désormais un nouveau problème sur les bras. Que faire d'un cadeau arrivé si tôt? «J'étais trop impatiente pour le stocker plusieurs mois, alors je le lui ai donné, et maintenant il faut que je trouve autre chose à lui offrir quand ce sera vraiment Noël», explique-t-elle.

Le spectre de la pénurie

D'horrifiantes histoires de chaîne d'approvisionnement affluent à l'approche des fêtes. «Pourquoi la chaîne logistique mondiale pourrait gâcher Noël», annonçait le New York Times, lugubre, dès octobre. «Seul un miracle de la chaîne logistique pourra sauver les lumières de Noël», écrivait mon collègue Aaron Mak au même moment. Certains articles avertissent que vous pouvez vous attendre à payer tout plus cher, de votre sapin de Noël à votre dinde de Thanksgiving.

La peur de l'échec se trouve être une assez bonne motivation dans le domaine des cadeaux de Noël.

Les ports n'ont jamais été aussi bouchés et, de l'autre côté de la chaîne, les usines asiatiques, d'où vient la majorité de ce qu'achètent les Américains, subissent des fermetures de plus en plus fréquentes à cause des vagues de Covid. Et si vous vous dites: «Je vais seulement faire mes courses dans les magasins et éviter les éventuels délais de livraison», vous risquez de vous retrouver devant des rayons moins fournis qu'à l'ordinaire, à cause, eh bien, d'autres retards de livraison et d'une pénurie de main-d'œuvre à l'échelle du pays.

Pas étonnant que les gens trouvent soudain la force de rompre des habitudes de procrastination de toute une vie et fassent leurs courses à l'avance. La peur de l'échec se trouve être une assez bonne motivation dans le domaine des cadeaux de Noël. J'ai déjà reçu ma première carte de vœux cette année, et c'était bien avant Thanksgiving. C'était de la part d'une amie de fac qui disait que sa femme avait trop peur des retards pour attendre le moment habituel pour acheter leurs cartes.

Mais lorsque ces cadeaux arrivent, prêts à être emballés, si longtemps avant la date, se pose le problème de stockage auquel Julia a échappé en offrant le siphon tout de suite. «J'ai entendu dire que les jouets seraient particulièrement impactés cette année, alors j'achète plus tôt les cadeaux pour notre petit de 2 ans et demi et je les cache dans les placards», raconte Alisa Richter.

Elle se décrit comme quelqu'un qui fait rarement les magasins à l'avance, «sauf peut-être pour des cadeaux personnalisés sur Etsy». Heureusement pour elle, il y a davantage de place dans la maison où elle vit aujourd'hui pour cacher des cadeaux secrets que dans son ancien appartement.

Des cartons, encore des cartons

Kat Spada, quant à elle, vit encore en appartement, mais elle a emménagé dans plus grand au moment où elle commandait ses cadeaux de Noël en avance, «donc maintenant il y a une grande pile de cartons» en plus du bazar normal dû au déménagement. Hillary Kelly a déjà fini son shopping pour les cadeaux de sa fille de 4 ans, décision principalement motivée par ses inquiétudes au sujet de la chaîne d'approvisionnement.

«Ça m'est égal que ma fille reçoive moins de cadeaux cette année, elle n'a pas besoin d'avoir des tonnes de trucs», explique-t-elle. «Mais je ne voulais pas me retrouver le 24 à espérer que les paquets arrivent à temps.» Les cadeaux de sa fille sont actuellement enveloppés dans des pulls au fond de son armoire. «Je m'attends à chaque instant à ce qu'elle les trouve», rapporte-t-elle.

Alors quels moyens avons-nous, pauvres acheteurs de cadeaux que nous sommes, pour savoir ce qui va languir dans des porte-conteneurs pendant des semaines et ce qui sera déposé sur notre paillasson en vingt-quatre heures? Le facteur le plus important, à en croire Emphraim Ausch, directeur de la logistique chez Tactical Logistics Solutions, c'est l'endroit de la chaîne où se trouvent vos cadeaux au moment où vous les commandez. Mais ce n'est pas toujours possible à évaluer au moment où vous cliquez sur «ajouter au panier».

De nombreux magasins se préparent à cet engorgement depuis des mois.

Si l'article est en stock (et que le magasin ne ment pas) et qu'il est déjà dans le pays, vous êtes probablement tranquille. «Une fois que votre article est aux États-Unis, tout va bien», explique Ausch. «UPS, FedEx et USPS ont certes des problèmes de capacité, mais pas au point de devoir vous faire attendre un ou deux mois.» Il confirme que les blocages de ports comme celui de Los Angeles sont le principal écueil pour les achats des fêtes.

Décharger les produits des porte-conteneurs et les charger dans les camions prenait autrefois plusieurs jours. Aujourd'hui, la version la plus idéale de ce type de planning se compte plutôt en semaines. Les premiers acheteurs qui voient leurs colis arriver très vite, explique Ausch, achètent des produits qui étaient probablement en stock et prêts à être expédiés. Ceux qui commandent plus tard n'auront pas tous cette chance.

Cache-cache

Les partisans de la commande précoce peuvent cependant déchanter lorsqu'ils doivent trouver des endroits où les cacher et gérer les livraisons surprises d'UPS. Alyssa L., qui a demandé à rester anonyme, raconte qu'en général, elle se contente «d'acheter un ou deux cadeaux à l'avance et puis la majorité après Thanksgiving». Alyssa travaille dans l'édition, elle est donc très bien placée pour juger des problèmes de transport et de production actuels.

«Les problèmes de chaîne logistique sont réels! Ça a définitivement joué un rôle cette année –il ne me reste plus qu'un ou deux cadeaux à acheter à ce stade», explique-t-elle. Et naturellement, tout ce qu'elle a commandé plus tôt est arrivé «à vitesse grand V» . Elle et son partenaire se sont avertis par SMS de ne pas vérifier la boîte aux lettres certains jours… parce qu'ils avaient tous deux commandé des cadeaux qui arrivaient plus tôt que prévu.

Ce qui peut éventuellement nous rassurer, avance Emphraim Ausch, c'est que de nombreux magasins se préparent à cet engorgement depuis des mois. Il travaille avec un client spécialisé dans les faux sapins de Noël, qui a commencé à intensifier son fret dès le mois de juin. Le port de Los Angeles est désormais ouvert vingt-quatre heures par jour afin de réduire les blocages (avant, il fonctionnait dix-huit heures par jour et Emphraim Ausch n'est pas particulièrement optimiste face à l'idée que ces six heures supplémentaires accompliront le miracle dont le secteur a besoin). Son conseil est de ne pas traîner si vous voyez qu'un présent que vous convoitez est en stock. Même si ça veut dire qu'il vous faudra trouver de nouvelles cachettes chez vous.

Ma version à moi du siphon iSi de Julia Moser est une guirlande en faux pin illuminée pour mon manteau de cheminée –certes, techniquement, c'est un cadeau que je me fais à moi-même. L'année dernière, j'ai décidé de jouer les Martha Stewart et de la fabriquer avec de vraies branches, et si mon salon a senti vraiment bon à Noël, je suis encore en train d'aspirer des aiguilles presque un an après. Donc, début octobre, j'ai trouvé une très jolie fausse guirlande et je l'ai commandée. La confirmation de commande m'indiquait qu'elle arriverait après Thanksgiving. «Parfait, me suis-je dit, de toute façon je n'ai aucun espace de rangement où la mettre.» Elle est arrivée le lendemain. Alors que j'écris ces lignes, la boîte est là, devant moi.

Newsletters

Retours difficiles

Retours difficiles

Pourquoi tant de vélos finissent-ils au fond de l'eau?

Pourquoi tant de vélos finissent-ils au fond de l'eau?

Accidents ou vandalisme: les fleuves deviennent des cimetières aquatiques pour bicyclettes.

Chaleur et libido, un cocktail trop hot

Chaleur et libido, un cocktail trop hot

Pas toujours évident de s'amuser par plus de 40 degrés... Mais ce serait tout de même dommage de s'en passer. 

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio