Culture

La grande histoire du V de la victoire

Temps de lecture : 2 min


D'où vient donc le V de la victoire immortalisé par Winston Churchill? Le blogueur linguiste Jean Véronis l'explique en détail après avoir lu Radio Londres : Les voix de la liberté (1940-1944), un livre qu'il qualifie de «superbe».

Tout part de la BBC à l'époque de la Résistance:

Le 14 janvier 1941, le speaker de la section belge de la BBC, Victor de Laveye, lance une campagne à destination de ses compatriotes, les incitant à tracer des V partout en Belgique. Le V est déjà un symbole double : c'est la première lettre du mot Victoire en français, et du mot Vrijheid (Liberté) en flamand. Ce mot d'ordre fut un immense succès : les V fleurissent en Belgique, mais aussi en Hollande et dans le Nord de la France. Il est ensuite relayé par les ondes françaises de la BBC, et les V commencent à se répandre partout en France et dans le reste de l'Europe : on en trace sur les murs, les automobiles des Allemands, voire sur la capote des soldats, on entoure d'un cercle le V des Verboten qui ont hélas fleuri partout...

Jean Véronis relève un autre fait étonnant: «le célébrissime indicatif de Radio Londres, pom pom pom pooom» sur le rythme de trois brèves, une longue, est en fait une référence à ce V de la victoire. Trois brèves, une longue, c'est... la lettre V en morse.

[Lire l'article de Jean Véronis]

Photo: Wikimedia Commons

Slate.fr

Newsletters

Chanel et la danse

Chanel et la danse

La maison a noué à plusieurs reprises des liens avec la danse. Cette année, Chanel a été mécène pour le gala d’ouverture de la saison de l’Opéra de Paris et accompagne l’événement avec des podcasts. Conversations avec Aurélie Dupont, Diana Vishneva, Kate Moran et Ohad Naharin.

«The House That Jack Built», diabolique comédie

«The House That Jack Built», diabolique comédie

Le nouveau film de Lars von Trier est une fable horrifique qui, aux côtés d'un tueur en série aussi ingénieux que cinglé, interroge la place de la violence dans la vie et dans les arts.

«Ce qui m'a frappée, c'est la grandeur des lieux destinés à loger des préfets seuls»

«Ce qui m'a frappée, c'est la grandeur des lieux destinés à loger des préfets seuls»

«Le territoire de la Drac Basse-Normandie est à l'origine de la commande, raconte la photographe Céline Clanet. Le but de la mission était de réaliser une série photographique sur les logements de fonction des trois préfets de Basse...

Newsletters