Culture

La grande histoire du V de la victoire

Temps de lecture : 2 min


D'où vient donc le V de la victoire immortalisé par Winston Churchill? Le blogueur linguiste Jean Véronis l'explique en détail après avoir lu Radio Londres : Les voix de la liberté (1940-1944), un livre qu'il qualifie de «superbe».

Tout part de la BBC à l'époque de la Résistance:

Le 14 janvier 1941, le speaker de la section belge de la BBC, Victor de Laveye, lance une campagne à destination de ses compatriotes, les incitant à tracer des V partout en Belgique. Le V est déjà un symbole double : c'est la première lettre du mot Victoire en français, et du mot Vrijheid (Liberté) en flamand. Ce mot d'ordre fut un immense succès : les V fleurissent en Belgique, mais aussi en Hollande et dans le Nord de la France. Il est ensuite relayé par les ondes françaises de la BBC, et les V commencent à se répandre partout en France et dans le reste de l'Europe : on en trace sur les murs, les automobiles des Allemands, voire sur la capote des soldats, on entoure d'un cercle le V des Verboten qui ont hélas fleuri partout...

Jean Véronis relève un autre fait étonnant: «le célébrissime indicatif de Radio Londres, pom pom pom pooom» sur le rythme de trois brèves, une longue, est en fait une référence à ce V de la victoire. Trois brèves, une longue, c'est... la lettre V en morse.

[Lire l'article de Jean Véronis]

Photo: Wikimedia Commons

Newsletters

Les costumes d'«In Treatment» bousculent la représentation du corps féminin

Les costumes d'«In Treatment» bousculent la représentation du corps féminin

Dans le rôle d'une riche psy de Los Angeles, Uzo Aduba émerveille avec ses tenues opulentes, colorées et parfaitement ajustées à sa corpulence.

«Luca» de Pixar serait un film gay? Vraiment?

«Luca» de Pixar serait un film gay? Vraiment?

Comme souvent avec les films de Disney, tout le monde y va de sa propre interprétation et projette ce qu'il veut y voir.

De Gagarine à Wendy, cette semaine, le cinéma se montre dans toute sa diversité

De Gagarine à Wendy, cette semaine, le cinéma se montre dans toute sa diversité

Elles sont signées Fanny Liatard et Jérémy Trouilh, Philippe Béziat, Olivier Peyon, Benh Zeitlin. Vous ne les connaissez pas? Raison de plus pour découvrir quatre nouveautés aux saveurs très diverses.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio