Sciences

Les nurdles, ces déchets méconnus qui ravagent les mers

Temps de lecture : 2 min

C'est la deuxième source de micropolluants dans l'océan.

Les nurdles servent de matière première pour fabriquer presque tous nos produits en plastique. | Capture d'écran Ocean Blue Project Inc via YouTube
Les nurdles servent de matière première pour fabriquer presque tous nos produits en plastique. | Capture d'écran Ocean Blue Project Inc via YouTube

Les nurdles. Ces déchets toxiques au nom étrange ont été mis en lumière en mai dernier, lorsque le porte-conteneurs X-Press Pearl a coulé près du Sri Lanka, laissant s'échapper, entre autres, des tonnes de fioul et d'acide nitrique. Lors de la catastrophe, le déversement de ces produits chimiques dévastateurs n'était pas la principale préoccupation: tous les regards étaient tournés vers les quatre-vingt-sept conteneurs du bateau remplis de minuscules granulés en plastique: les nurdles.

Ces petites billes de la taille d'une lentille servent de matière première pour fabriquer presque tous nos produits en plastique au quotidien. Elles peuvent être en polyéthylène, en polypropylène ou encore en polystyrène, et sont chaque année produites par milliards, avant d'être envoyées dans le monde entier. Malheureusement, que ce soit lors de leur confection en usine ou pendant leur expédition, ces granules finissent bien souvent dans les cours d'eau et océans. Et c'est un véritable fléau pour l'environnement.

Dans l'eau, les nurdles se fragmentent en nanoparticule et deviennent impossibles à nettoyer. Microscopiques et souvent hydrophobes, ils flottent pendant des décennies, ravageant les écosystèmes. Ces petites billes agissent aussi comme des «éponges toxiques», explique le Guardian. Elles attirent les toxines chimiques et tous les autres polluants, tout en faisant office de «radeaux» pour certaines bactéries, dont l'Escherichia coli et le choléra. Malgré leur dangerosité, les nurdles sont toujours produits en quantité impressionnante et, chaque année, environ 230.000 tonnes de ces granulés finissent dans les océans –ce qui en fait la deuxième source de micropolluants dans l'océan en matière de poids.

La catastrophe dans l'océan Indien a montré les impacts que peuvent avoir les nurdles. Ces derniers se sont échoués par milliards sur des centaines de kilomètres de côtes du Sri Lanka, et, à certains endroits, ils sont amassés sur 2 mètres de profondeur. Sans surprise, ils ont été retrouvés dans les corps de dauphins, de baleines, de tortues et de poissons morts, preuve que les granules infiltrent l'ensemble de la chaîne alimentaire. Des dizaines de milliers de familles ont également été contraintes d'arrêter la pêche.

Pas classés comme dangereux

Intégrer un tel classement, au côté de produits inflammables ou nocifs tels que le kérosène, le diesel ou l'essence, obligerait les transporteurs à respecter des règles strictes de stockage et d'expédition, empêchant ainsi d'autres catastrophes environnementales d'une telle ampleur. On aurait pu penser que ce terrible accident, considéré par l'ONU comme étant le plus grand déversement de plastique de l'histoire, aurait quelque peu bougé les lignes, notamment sur les restrictions liées au transport des nurdles. Il n'en est rien, ces petites billes ne sont toujours pas classées comme dangereuses par l'Organisation Maritime Internationale (OMI), se désole le Guardian.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Aujourd'hui, l'ensemble des mers et cours d'eau sont concernés par la présence de ce poison, même la Seine. En février 2020, un prélèvement de la couche de flottants trouvés sur un mètre carré de la réserve naturelle nationale de l'estuaire de la Seine avait montré la présence de plus 100.000 déchets plastiques au total, rapporte Cnews. Parmi eux, 40.000 nurdles.

Newsletters

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Selon une nouvelle étude impliquant près de 1.800 participants, un manque de sommeil aigu à l'âge adulte participerait au développement de troubles de la concentration et de la mémoire.

On va construire sur la Lune et sur Mars (avec la poussière trouvée sur place)

On va construire sur la Lune et sur Mars (avec la poussière trouvée sur place)

Quant au sang et à l'urine des astronautes, ils pourraient permettre de fabriquer du ciment.

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Une étude très récente s'est intéressée à l'accouchement chez les australopithèques pour comprendre depuis quand donner naissance était si compliqué pour notre espèce.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio