France

Acadomia épinglé pour ses fiches injurieuses

Slate.fr, mis à jour le 27.05.2010 à 11 h 27

Cela représente une «sanction exceptionnelle et rarissime», la Commission nationale informatique et liberté (Cnil) est intervenue le 22 avril dernier en adressant un avertissement à la société leader de soutien scolaire en France, Acadomia, rapporte jeudi Le Parisien.

La Cnil lui reproche d'abord de ne pas avoir demandé son autorisation pour constituer des fichiers nominatifs sur les enseignants qui postulent. Mais le second reproche est plus grave: il porte sur le contenu souvent injurieux des fiches de renseignement sur les professeurs ou les élèves.

A la lecture de ces fiches, on peut apprendre par exemple qu'un professeur «pue»,  qu'un autre est «en liberté surveillée pour affaire de pédophilie». Des commentaires très privés qui souvent visent aussi l'entourage familial du professeur en question: «père en prison», «maman a un cancer de l’utérus».

Les commentaires n'épargnent pas les élèves et parents d'élèves; un père est estampillé «gros con», une mère est traitée de «raciste», un fils de «saloperie de gamin».

Ces propos parfois injurieux «portent gravement atteinte à la vie privée des personnes concernées», et l'ensemble des griefs sont telos que, d'après Le Parisien, le président de la Cnil, le sénateur Alex Türk, «a décidé de signaler les faits constatés au parquet de Paris le 17 mai».

[Lire l'article sur Le Parisien]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Homework/Asheboro public Library via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte