Santé

Une infection grave au Covid-19 doublerait les risques de mourir l'année suivante

Temps de lecture : 2 min

Cette tendance est particulièrement notable chez les moins de 65 ans, selon une nouvelle étude.

Les personnes âgées de moins de 65 ans sont concernées par un risque plus élevé de décès l'année suivante après avoir contracté une forme grave du Covid-19. l Amir Arabshahi via Unsplash
Les personnes âgées de moins de 65 ans sont concernées par un risque plus élevé de décès l'année suivante après avoir contracté une forme grave du Covid-19. l Amir Arabshahi via Unsplash

Contracter une infection grave au Covid-19 pourrait être plus inquiétant que ce qu'on pensait jusqu'à présent. Les patients qui survivent à un Covid sévère ont deux fois plus de risques de mourir au cours de l'année suivante, selon une étude conduite par des scientifiques de l'université de Floride aux États-Unis et publiée dans Frontiers in Medicine.

Selon l'équipe de recherche, les infections graves au Covid-19 peuvent considérablement endommager la santé à long terme.

Une détérioration globale de la santé

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont suivi les dossiers de plus de 13.000 patients ayant réalisé un test PCR à l'université de Floride. Parmi eux, 178 présentaient des symptômes viraux graves, tandis que 246 avaient un Covid-19 léger ou modéré. Les autres tests étaient négatifs. Tous les malades du Covid se sont rétablis de la maladie et les médecins ont continué à suivre leur état de santé pendant douze mois.

Les résultats montrent une nette augmentation du risque de décès l'année suivante, une tendance particulièrement notable chez les moins de 65 ans. Ces morts étant souvent survenues plusieurs mois après la disparition de l'infection initiale, les familles ou les médecins n'ont pas forcément fait le lien avec le Covid-19. Dans 80% des cas, la mort était provoquée par des complications qui ne sont pas associées au virus. Tout cela mis bout à bout fait dire à l'équipe de recherche qu'il existe «un risque substantiel de mourir de ce qui serait probablement considéré comme une complication méconnue du Covid-19».

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

La piste d'explication la plus probable est que les patients touchés par une forme grave du Covid ont connu une détérioration globale de leur santé, qui les a rendus vulnérables. «Tenter votre chance et espérer un traitement réussi à l'hôpital ne donne une image complète de l'impact du Covid-19», rappellent les médecins, alors que certains anti-vax essaient de contracter le virus afin de fuir les injections. L'équipe recommande fortement d'utiliser les mesures préventives «telles que la vaccination pour prévenir les épisodes graves».

Newsletters

Pour poursuivre sa stratégie «zéro Covid», Hong Kong part à la chasse aux hamsters

Pour poursuivre sa stratégie «zéro Covid», Hong Kong part à la chasse aux hamsters

Onze animaux venus des Pays-Bas ont récemment été testés positifs au virus.

Oxymores du Covid

Oxymores du Covid

Deux documentaires pour comprendre l'importance des salles de shoot

Deux documentaires pour comprendre l'importance des salles de shoot

Loin des débats stériles et idéologiques, «Chasser les dragons» et «Ici, je vais pas mourir» reviennent sur ces espaces nécessaires pour une population abîmée par la vie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio