Parents & enfants

Les chambres instagrammables des bébés nuisent-elles à leur développement?

Temps de lecture : 3 min

Le taupe et le crème sont à la mode chez les «aesthetic moms». Ces tons neutres pourraient-ils impacter la vision des nourrissons, à un âge où ils ont besoin de couleurs vives?

Les couleurs neutres dans les pouponnières ne seraient pas assez stimulantes pour les nouveau-nés. | Collov Home Design via Unsplash
Les couleurs neutres dans les pouponnières ne seraient pas assez stimulantes pour les nouveau-nés. | Collov Home Design via Unsplash

Il suffit d'utiliser le hashtag #nursery pour constater le phénomène sur Instagram: des mamans présentent les jolies chambres de leur bébé aux couleurs sable, beige, taupe. Une petite nuance de blanc, puis du beige et encore du beige. La décoration est minimaliste, c'est la tendance «aesthetic moms». Certes, le feed qui se présente sous nos yeux est beau à voir. Mais qu'en est-il pour les nourrissons? Est-ce que ces chambres instagrammables, ton sur ton, pourraient nuire au développement de leur vision?

La journaliste Amelia Tait a posé la question pour Wired à trois spécialistes. Leurs avis sont nuancés.

Les bébés distinguent mieux les couleurs vives

Le mythe voudrait que les nouveau-nés ne voient qu'en noir et blanc. C'est faux, indique Alice Skelton, scientifique spécialiste du développement des couleurs et chercheuse au Baby Lab de l'université du Sussex. Ses recherches ont conduit à affirmer que les bébés ont les mêmes trois récepteurs de couleur dans les yeux que les adultes. Seulement, ils ne fonctionnent pas exactement pareil. Jusqu'à l'âge de trois mois, les nourrissons ont du mal à distinguer le bleu et le jaune, tandis que le rouge vif est perceptible dès la naissance. «La vision des couleurs des bébés est généralement pire que celle d'un adulte, ils ont donc besoin d'une différence beaucoup plus grande entre deux couleurs pour pouvoir la voir. C'est un peu comme si le cadran de saturation du monde avait été baissé», détaille-t-elle.

Les pouponnières de couleurs uniformes et claires ont «la même apparence que le gris ou le blanc» aux yeux des bébés, explique la scientifique. Généralement, pour assurer le développement de leur vision, des couleurs flashy sont utilisées sur leurs jouets parce que les tout-petits sont attirés par les contrastes. Pour Alice Skelton, c'est un moyen de les rassurer, les couleurs étant «une chose fiable qu'ils peuvent distinguer dans le brouillard».

Ses recherches l'ont conduite à affirmer que les nourrissons passent plus de temps à regarder des couleurs intenses que celles délavées. En outre, ils sont aussi captivés par les motifs ou les imprimés plutôt que par les petits détails. «Les bébés veulent regarder des choses et sont poussés à rechercher de nouvelles informations. C'est donc un peu dommage de ne pas leur offrir cela», déplore-t-elle. Selon elle, les chambres aux tons neutres ne «sont pas optimisées», mais des études plus poussées restent à produire pour déterminer «dans quelle mesure et quels sont les impacts» sur les bébés.

Un environnement attractif pour de meilleures relations familiales

En 2007, des scientifiques norvégiens ont conduit une étude auprès de personnes nées au-dessus du cercle polaire arctique. Ils ont comparé la sensibilité aux couleurs de celles nées en automne, lorsque la nuit tombe plus tôt et que les individus s'exposent à plus de lumière artificielle, à celle de personnes nées en été. Les résultats indiquent que les adultes nés en automne présentent «une diminution globale de la sensibilité aux couleurs». Ainsi, l'environnement pourrait impacter la vision des couleurs dès la petite enfance.

Néanmoins, deux psychologues interrogées par Wired se veulent rassurantes auprès des mères instagrammeuses. Amanda Grummer, psychologue du développement de l'enfant et fondatrice du Good Play Guide, indique que pour bien élever ses enfants, il n'y a qu'une solution: «Être un parent heureux et en bonne santé, et faire des choses qui vous font vous sentir bien dans votre vie de famille est précieux et légitime.» En d'autres termes, les mamans instagrammeuses adeptes de l'esthétique nude n'ont pas à culpabiliser du moment qu'elles se sentent bien.

Tricia Skoler, professeure à l'université de la ville de New York et spécialiste du développement du cerveau des nourrissons, va dans le même sens. Elle qui a étudié «l'attention conjointe» entre enfant et adulte, c'est-à-dire le moment où tout le monde se concentre sur le même objet, a du mal à dénigrer la tendance des chambres ton sur ton. Selon elle, il faut éviter de délimiter des zones différentes dans la maison, «l'espace de l'enfant et puis l'espace des adultes ailleurs». Donc si les parents ont un intérêt commun pour l'environnement de leur enfant, qu'ils apprécient leur chambre et s'y sentent bien, alors l'attention conjointe sera favorisée. Et bénéfique à tous.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

En conclusion, les chambres d'enfant beiges, décorées d'objets fins et avec peu de nuances ne sont pas les environnements les plus stimulants pour les nouveau-nés. En revanche, il n'y a aucune raison de s'inquiéter tant que le bébé n'y reste pas 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Alice Skelton conseille d'ajouter à ces pièces des imprimés à contraste élevé avec de gros détails, pour stimuler l'attention des bébés.

Newsletters

Votre enfant se plaint de l'odeur de sa nourriture? C'est peut-être un signe de Covid

Votre enfant se plaint de l'odeur de sa nourriture? C'est peut-être un signe de Covid

Certains enfants infectés peuvent souffrir de parosmie, un trouble de distorsion des senteurs.

Et si le sarcasme de votre ado était une preuve de maturité?

Et si le sarcasme de votre ado était une preuve de maturité?

Le comprendre demande plus d'acrobaties mentales qu'on ne le pense.

Troubles alimentaires: quand les réflexions des parents ne passent pas

Troubles alimentaires: quand les réflexions des parents ne passent pas

Dans le cadre de leur rôle éducatif, les parents ont nécessairement un impact sur la façon de manger de leurs enfants. Et tiennent parfois des propos qui viennent nourrir le terreau des TCA.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio