Médias / Santé

Les pubs pour la chirurgie esthétique ciblant les moins de 18 ans bientôt interdites outre-Manche

Temps de lecture : 2 min

La télé, les réseaux sociaux et tout ce qui est susceptible d'attirer les jeunes sont concernés.

Une plainte a été déposée en 2018 contre la publicité faisant la promotion d'implants mammaires auprès des jeunes. | philippe spitalier via Unsplash
Une plainte a été déposée en 2018 contre la publicité faisant la promotion d'implants mammaires auprès des jeunes. | philippe spitalier via Unsplash

Promouvoir la chirurgie esthétique auprès des jeunes sera bientôt interdit au Royaume-Uni. Les cliniques ne pourront plus cibler les moins de 18 ans à travers leurs publicités pour des augmentations mammaire, des retouches du nez, des liposuccions, etc. Cette décision émane du Committee of Advertising Practice (CAP, comité des pratiques publicitaires), qui rédige les règles que tous les annonceurs britanniques doivent suivre.

Cette interdiction entrera en vigueur à partir de mai 2022 et fait suite à une consultation conduite par le CAP. Les dommages potentiels que de telles publicités peuvent engendrer sur la santé mentale des jeunes, ainsi que la pression qu'elles exercent sur la perception de son image corporelle, ont été finement étudiés. L'autorité de santé locale, le National Health Service (NHS), a elle aussi exprimé ses préoccupations sur le sujet.

Quels sont les supports concernés?

S'il est illégal de pratiquer des opérations de chirurgie esthétique sur les moins de 18 ans, les cliniques avaient bien saisi le vide juridique concernant les publicités. Désormais, tous les médias sont concernés par l'interdiction: les réseaux sociaux comme Facebook, TikTok ou Instagram, mais aussi les panneaux d'affichage, les journaux, les magazines, la radio et la télévision.

En 2018, l'Advertising Standards Authority, qui applique le code publicitaire britannique, a reçu des plaintes concernant une publicité pour une chirurgie mammaire diffusée lors de l'émission «Love Island», suivie de près par les jeunes. Le clip montrait des femmes en bikini faisant la fête. La Mental Health Foundation, entre autres plaignants, dénonçait le lien ambigu qu'établissait la publicité entre la chirurgie, la confiance en son corps et le bonheur.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

En revanche, cette nouvelle loi qui entrera en vigueur en 2022 ne concerne pas les publicités pour les produits cosmétiques comme les crèmes, le maquillage, les lotions, les masques faciaux ou encore les produits capillaires.

Newsletters

Ne jamais s'habituer à ce qui se passe en Ukraine

Ne jamais s'habituer à ce qui se passe en Ukraine

[BLOG You Will Never Hate Alone] La plus grande victoire de la barbarie est toujours le silence qui l'accompagne.

À quoi ressemble le monde vu par la presse chinoise?

À quoi ressemble le monde vu par la presse chinoise?

En Chine, le contrôle rigoureux de l'information redessine un monde qui suit la ligne politique de Xi Jinping. Que l'actualité soit nationale ou internationale, elle s'insère toujours très bien dans la ligne du Parti communiste chinois.

En Algérie, caricature et satire sont des disciplines à haut risque

En Algérie, caricature et satire sont des disciplines à haut risque

Convoqué par la justice pour des dessins considérés comme diffamants, le dessinateur Ghilas Aïnouche, ancien collaborateur de Charlie Hebdo, se trouve dans une situation délicate.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio