Sciences

La Terre pourrait avoir des anneaux comme Saturne, mais composés de déchets

Temps de lecture : 2 min

Cette prédiction fait sens à l'heure où les débris spatiaux se multiplient.

La planète pourrait s'entourer d'anneaux comme Saturne, mais ils seraient constitués de ferraille. l NASA via Unsplash
La planète pourrait s'entourer d'anneaux comme Saturne, mais ils seraient constitués de ferraille. l NASA via Unsplash

La conquête de l'espace déchaîne les rêves de l'humanité... et sa pollution. Les déchets spatiaux s'accumulent et leur nombre ne devrait pas diminuer à mesure que les entreprises et gouvernements lancent de nouveaux programmes. Satellites, vaisseaux, sondes, voyages touristiques sont à l'origine des morceaux de ferraille qui gravitent autour de la Terre. Jake Abbott, professeur en génie mécanique à l'Université d'Utah, en a tiré une prédiction déconcertante.

«La Terre est sur le point d'avoir ses propres anneaux. Ils seront juste faits de ferraille», a-t-il déclaré lors d'une interview au Salt Lake Tribune. Selon lui, la Terre ressemblera donc à la planète Saturne. Différence notable: les anneaux de celle-ci sont composés de roches et de débris d'astéroïdes.

L'espace, poubelle de demain?

D'après l'Agence spatiale européenne, environ 170 millions de débris spatiaux de plus d'un millimètre de diamètre sont en orbite. À cela s'ajoutent 670.000 déchets de moins de trois centimètres. Alors que des entreprises privées comme SpaceX lancent leurs propres satellites, l'orbite de notre planète est plus menacée que jamais.

Futurism rapporte que la Terre fait face au risque grandissant d'une hausse de collisions, qui pourraient créer encore plus de débris spatiaux d'origine humaine qu'il n'y en a actuellement. Jake Abbott a une solution à ce problème: il suffirait d'utiliser un bras robotique au bout duquel tournerait un aimant. Cela permettrait de créer des courants électriques appelés «tourbillons» afin de contrôler les débris et de réduire leur vitesse, explique un article paru dans la revue Nature.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Pour mettre sur pied ce super-bras aimanté, tout est question «d'ingénierie», assure Jake Abbott. Reste à le construire et le lancer.

Newsletters

La mystérieuse disparition d'une civilisation chinoise il y a 4.000 ans enfin expliquée

La mystérieuse disparition d'une civilisation chinoise il y a 4.000 ans enfin expliquée

Un millénaire et puis s'en va.

Une nouvelle étude apporte un éclairage sur l'origine génétique de l'obésité

Une nouvelle étude apporte un éclairage sur l'origine génétique de l'obésité

Cette maladie pourrait résulter de l'absence d'un gène d'une protéine dans le corps humain.

Les robots ne sont pas près de combler le manque de travailleurs dans les entrepôts

Les robots ne sont pas près de combler le manque de travailleurs dans les entrepôts

Ils sont encore bien loin d'être assez performants pour effectuer les tâches les plus importantes, même lorsqu'ils fonctionnent via l'intelligence artificielle.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio