Monde / Culture

Que signifient les mystérieux symboles du désert du Qatar?

Temps de lecture : 2 min

Al Jassasiya est le plus grand et le plus important site d'art rupestre du pays du Golfe.

Près de 900 gravures rupestres ont été découvertes dans le désert d'Al Jassasiya au Qatar. l Ajmal MK via Unsplash
Près de 900 gravures rupestres ont été découvertes dans le désert d'Al Jassasiya au Qatar. l Ajmal MK via Unsplash

Le désert de la côte nord-est du Qatar n'a pas encore dévoilé tous ses mystères, mais un archéologue vient aujourd'hui apporter une nouvelle expertise sur des gravures rupestres qui s'y trouvent. Certains des 900 symboles découverts en 1957 sur le site d'Al Jassasiya seraient probablement liés à des rituels anciens pratiqués lorsque la mort survenait, estime Ferhan Sakal, le responsable des fouilles et de la gestion des sites aux musées du Qatar.

Al Jassasiya, un coin balayé par les vents, est le plus grand et le plus important site d'art rupestre du pays du Golfe. Les gravures rupestres, ou pétroglyphes, ont été recensées et cataloguées entre 1973 et 1974 par une équipe d'archéologues danois. Les motifs les plus représentés forment deux rangées parallèles de sept trous. Les archéologues ont longtemps cherché leurs significations et de nombreuses hypothèses ont vu le jour. Certains experts pensent qu'il s'agit de mancala, un jeu de société populaire. Répandu à travers le monde à l'époque de l'Antiquité, il voyait s'affronter deux joueurs qui devaient déposer un nombre pair et impair de petites pierres dans les trous. L'objectif était d'avancer ses pierres ou de capturer celles de l'autre joueur pour gagner.

Mais cette théorie a été contestée par certains, soulignant que les trous retrouvés sur le site d'Al Jassasiya sont trop petits pour y contenir des pierres et que certains de ces pétroglyphes sont situés sur des pentes –ce qui rendrait le jeu difficile.

Des œuvres en signe de rituels

Ces gravures rupestres ont été datées entre le Néolithique et le XIVe siècle. Ferhan Sakal explique qu'il est difficile à ce jour d'identifier qui sont les artistes à l'origine de ces œuvres. Symboles énigmatiques et représentations de voile de bateau traditionnel vue d'en haut se mêlent dans la roche calcaire sculptée. «Bien que l'art rupestre soit courant dans la péninsule arabique, certaines des gravures d'Al Jassasiya sont uniques et ne peuvent être trouvées nulle part ailleurs», détaille-t-il. Ces pétroglyphes restent néanmoins la preuve que les artistes de l'époque avaient de grandes capacités d'observation.

S'il n'y a «aucun indice direct sur les motifs utilisés à Al Jassasiya», ils pourraient avoir eu une fonction rituelle très ancienne et ne pourraient alors «pas être expliqués ethnographiquement» de nos jours.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Ces créations fournissent néanmoins des informations importantes sur les navires utilisés à l'époque et sur l'industrie de la pêche. Les représentations de bateaux jouaient un rôle important dans les croyances des peuples anciens. Ils considéraient les navires comme un moyen symbolique de transiter du monde des vivants à celui des morts.

Newsletters

Comment définit-on les frontières maritimes d'une nation?

Comment définit-on les frontières maritimes d'une nation?

[L'Explication #36] Et pourquoi c'est autant le bazar autour des côtes britanniques.

En Sicile, un village atteint un taux de vaccination de 104%

En Sicile, un village atteint un taux de vaccination de 104%

La vie communautaire de ce petit village sicilien a poussé les habitants à construire un réseau d'entraide et de prévention.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 novembre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 novembre 2021

Naufrage meurtrier au large de Calais, manifestations en Martinique, 49e édition des American Music Awards… La semaine du 20 au 26 novembre 2021 en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio