Monde

Des costumes du Ku Klux Klan à l'école

Temps de lecture : 2 min

Au départ, ça ne devait être qu'un simple film pour un projet de fin d'études. Le thème retenu cette année par les quinze élèves du cours de Catherine Ariemma, professeur d'histoire dans un collège de l'Etat de Géorgie: le racisme aux Etats-Unis.

Sujet passionnant mais extrêmement sensible. Et tout a dérapé quand un groupe d'étudiants a eu la mauvaise idée de choisir le Ku Klux Klan pour l'«illustrer».. Quatre d'entre eux se sont en effet présentés à l'école, vêtus de la tenue traditionnelle du groupe suprémaciste blanc. Un cinquième portait une caméra pour les filmer.

«Les gamins ont apporté des draps, ils ont mis des chapeaux Bob l'Éponge en dessous pour que ça ait la forme d'un cône. Ils ont fait des trous au niveau des yeux», raconte Catherine Ariemma. L'enseignante a alors accompagné dans la cafétéria les étudiants déguisés pour qu'ils tournent leur vidéo. Mais cet étrange défilé au sein de l'établissement a suscité le malaise.

«Ca m'a rendu dingue. Je me suis levé pour essayer de comprendre ce qui se passait», a expliqué sur WSB un étudiant de l'école. C'est plus tard que Catherine Ariemma a été mise au courant de la plainte d'un parent d'élève noir à son égard.

Si en six ans de cours, l'enseignante n'a aucun antécédent raciste, l'administration prend pourtant l'affaire très au sérieux. «Est-ce qu'on peut ignorer ce qui s'est déjà produit dans le passé? Non. Il ne faut pas se balader dans les couloirs avec cette tenue.», a déclaré Dewey Moye, recteur du comté de Lumpkin. Catherine Ariemma risque une mise à pied temporaire ou, au pire, un licenciement.

[Lire l'article sur The Huffington Post]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de Une: Family Portrait/ image editor via Flickr CC License by

Newsletters

L'expérience d'Ebola a aidé certains pays africains à agir efficacement face au Covid-19

L'expérience d'Ebola a aidé certains pays africains à agir efficacement face au Covid-19

En Afrique subsaharienne, des pays ont fait bien avec peu de moyens, grâce à leur savoir-faire tiré des épidémies du virus Ebola.

«Je me sens régulièrement comme une coquille vide, sans espoir»

«Je me sens régulièrement comme une coquille vide, sans espoir»

«Je réapprends à vivre dans mon nouveau monde, celui de l'après-jugement»

«Je réapprends à vivre dans mon nouveau monde, celui de l'après-jugement»

Newsletters