Santé

Les vagues d'humidité intenses pourraient engendrer une hausse des suicides

Temps de lecture : 2 min

Une nouvelle étude menée à l'échelle internationale montre que cette condition météorologique a plus d'impact que les épisodes de forte chaleur.

L'humidité interfère avec la capacité du corps à réguler sa température. l Jan Canty via Unsplash
L'humidité interfère avec la capacité du corps à réguler sa température. l Jan Canty via Unsplash

La crise climatique menace la planète, mais aussi la santé mentale des individus. L'intensité des épisodes d'humidité ainsi que l'augmentation de leur fréquence sont susceptibles d'être liées à une hausse des suicides. Ce phénomène n'est pas inconnu, puisqu'il a déjà été identifié pour les vagues de chaleur. Mais une nouvelle étude, réalisée par une équipe de recherche britannique de l'Institut pour la réduction des risques et catastrophes à l'université College de Londres, établit que les épisodes d'humidité sont encore pires. Ce travail est le premier mené à l'échelle internationale à montrer l'impact du dérèglement climatique sur la santé mentale.

Entre les années 1979 et 2016, dans près de soixante pays, les périodes d'humidité intense étaient plus fortement corrélées à l'élévation du taux de suicides que lorsque les températures étaient élevées, révèle l'équipe. Selon Sonja Ayeb-Karlsson, coautrice de l'étude, l'humidité interfère avec la capacité du corps à réguler sa température. Cet inconfort accru pourrait aggraver la condition des personnes sujettes aux maladies mentales. De plus, les antidépresseurs auraient pour effet d'augmenter l'incapacité du corps à se réguler face à l'humidité.

Dans les pays tropicaux, les femmes et les enfants sont plus concernés

L'étude met en évidence les lieux de la planète et les personnes les plus susceptibles de subir l'impact du fort taux d'humidité. Vingt-huit pays ont un lien particulièrement fort entre le nombre de suicides et l'humidité. Sur la liste figurent la Thaïlande et la Guyane, soumis à des climats tropicaux. Des pays européens moins touchés par la chaleur et l'humidité sont également cités comme la Suède, la Belgique et le Luxembourg.

Selon la coautrice, «c'est le choc de passer de températures plus froides à des températures extrêmes qui est dangereux pour la santé mentale». L'étude a révélé des tendances significatives entre l'augmentation des taux de suicide chez les femmes et les jeunes et les hausses des épisodes humides intenses. «On sait que les femmes et les enfants souffrent de manière disproportionnée des impacts du changement climatique et des phénomènes météorologiques extrêmes en raison des structures sociales et des relations de pouvoir», explique Sonja Ayeb-Karlsson.

Newsletters

Cluster

Cluster

Des médicaments nous ont déjà sortis de pandémies, pourquoi pas de celle du Covid?

Des médicaments nous ont déjà sortis de pandémies, pourquoi pas de celle du Covid?

Échaudés par les faux espoirs suscités par l'hydroxychloroquine, l'ivermectine ou le remdesivir, nous avons jeté tous les médicaments avec l'eau du verre. Pourtant, les derniers arrivés sur le marché peuvent contribuer à désengorger les hôpitaux en appuyant les mesures de lutte contre cette crise.

Les filtres anti-lumière bleue ont aussi des effets nocifs

Les filtres anti-lumière bleue ont aussi des effets nocifs

Ce n'est pas la lumière bleue qui est responsable de nos insomnies.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio