Sciences / Culture

Les origines lointaines de la couleur verte comme symbole de l’environnement

Temps de lecture : 2 min

Une association d'idées dont on trouve trace dans de nombreuses civilisations.

«Le vert n’est plus juste une couleur, c’est un programme politique, une façon de vivre.» | Alena Koval via Pexels
«Le vert n’est plus juste une couleur, c’est un programme politique, une façon de vivre.» | Alena Koval via Pexels

En 1972, au Canada, l'un des premiers mouvements de protestation pour la protection de la planète choisit de s'appeler «la paix verte», Greenpeace. Depuis, on comptabilise une centaine de partis écologistes utilisant cette teinte dans le monde. «Le vert n’est plus juste une couleur, c’est un programme politique, une façon de vivre», écrit James Fox, historien de l’art et auteur de l'ouvrage Le monde selon les couleurs.

Depuis plusieurs dizaines d’années, la couleur verte d'une affiche ou d'une étiquette sur un produit évoque instantanément une forme de respect de l'environnement. Pour la BBC, l'historien de l'art décortique les origines de cette association du vert au combat écologiste qui nous est devenue évidente.

De toutes les civilisations

James Fox estime que les prémices de cette association d'idées datent d'il y a quelques milliers d'années. D’abord, notre lien avec la couleur verte, en tant qu’espèce, serait assez exceptionnel. Contrairement à de nombreux mammifères, nous sommes capables de percevoir la couleur verte et de la différencier du rouge. «Nos yeux ont peut-être même évolué pour que nous puissions percevoir la chlorophylle des plantes», explique-t-il, pour nous permettre de différencier plus facilement les feuilles des fruits.

Le lien entre la couleur verte et la nature est présent dans les plus vieilles civilisations. Des archéologues ont découvert au Proche-Orient des traces de nombreuses pierres de couleur verte datant d'il y a 10.000 ans. Ils estiment qu'elles étaient utilisées par les paysans comme amulettes pour encourager la fertilité des sols. Dans l’Egypte antique, Osiris, roi et inventeur de l’agriculture, est souvent représenté par la couleur verte.

Dans les cultures islamiques, un millénaire avant le parti écologiste, le vert est très évocateur. Dans le Coran, les humains sont décrits comme «des intendants temporaires de l’écosystème, explique James Fox, ils sont invités à ne pas perturber l’équilibre délicat de la création par une consommation excessive ou des destructions.» La couleur verte y est très présente pour évoquer la nature abondante et la vie. Elle serait aussi la couleur favorite du prophète Mohammed.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Selon James Fox, ce sont finalement nos sociétés les plus modernes qui ont mis du temps à réaliser l’importance de cette couleur. Depuis les années 1980, quelques artistes ont contribué à cette réalisation. Joseph Beuys, l’un des fondateurs du parti vert allemand, a planté plus de 7.000 chênes dans la ville de Kassel pour accompagner la création du parti. Le Britannique, David Nash réalise des sculptures faites de plantes depuis quarante ans en signe «d'optimisme écologique» face à l'urgence climatique. À la fin des années 1990, l’artiste Ólafur Elíasson a répandu des centaines de litres de teinture verte non-toxique dans les fleuves du monde entier pour symboliser l’enjeu écologiste, il a appelé son œuvre «Green River».

Newsletters

À quel âge les enfants commencent-ils à apprécier l'humour?

À quel âge les enfants commencent-ils à apprécier l'humour?

Étonnamment tôt, selon une enquête menée auprès de 700 parents dans différents pays.

La mystérieuse disparition d'une civilisation chinoise il y a 4.000 ans enfin expliquée

La mystérieuse disparition d'une civilisation chinoise il y a 4.000 ans enfin expliquée

Un millénaire et puis s'en va.

Une nouvelle étude apporte un éclairage sur l'origine génétique de l'obésité

Une nouvelle étude apporte un éclairage sur l'origine génétique de l'obésité

Cette maladie pourrait résulter de l'absence d'un gène d'une protéine dans le corps humain.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio