Monde

Vêtus d'un costume du KKK, trois ados texans attaquent un lycéen noir pour Halloween

Temps de lecture : 2 min

Les adolescents ont utilisé un engin semblable à un taser pour s'en prendre à la victime.

Le Klu Klux Klan est une société secrète terroriste suprémaciste blanche des États-Unis. l Mark Makela / Getty Images via AFP
Le Klu Klux Klan est une société secrète terroriste suprémaciste blanche des États-Unis. l Mark Makela / Getty Images via AFP

Les faits se sont produits le 31 octobre au soir, lors de la fête d'Halloween. Trois adolescents de la ville de Woodsboro, au Texas, vêtus d'un costume du Klu Klux Klan (KKK), ont attaqué un lycéen noir. Munis d'un taser ou d'un objet «semblable à un aiguillon», ils l'ont terrorisé. La victime ne présente pas de blessures graves, mais son avocat, Matt Manning, a déclaré qu'il ne s'agissait pas là d'une mauvaise blague d'adolescents. «Ce ne sont pas des enfants qui jouent aux enfants. […] Ce n'est pas du bizutage ou du remue-ménage de lycée. Les chahuteurs de lycée ne se déguisent pas en Klansman et ne tasent pas leur victime.»

Les identités des auteurs et du jeune homme agressé n'ont pas été divulguées en raison de leurs âges. L'incident a rendu l'avocat particulièrement furieux lorsqu'il a appris que d'autres événements similaires s'étaient produits ce soir-là, confie-t-il dans un post Facebook.

Enquête en cours

Les forces de l'ordre de la ville de Woodsboro se sont rendues sur place. Les adjoints du shérif du comté de Refugio n'ont pas procédé à des arrestations immédiates et aucune accusation criminelle n'a été déclarée.

La police locale mène aujourd'hui l'enquête.

Matt Maning demande des explications au district scolaire de Woodsboro. Selon lui, après l'attaque, les trois adolescents ont été autorisé à participer à un match de football. L'établissement indique qu'il ne peut pas prendre de sanctions auprès des suspects, car l'incident s'est produit en dehors du campus.

Néanmoins, la direction du lycée se dit prête à coopérer avec les enquêteurs.

Newsletters

Comment la Chine exécute ses prisonniers d'opinion pour alimenter le trafic d'organes

Comment la Chine exécute ses prisonniers d'opinion pour alimenter le trafic d'organes

Véritable industrie, ce trafic offre un catalogue de choix aux patients les plus riches en attente de greffes. Des preuves récentes suggèrent que la pratique barbare du prélèvement forcé d'organes est toujours en cours dans les prisons chinoises.

En Espagne, la sécheresse fait réapparaître un monument mégalithique immergé

En Espagne, la sécheresse fait réapparaître un monument mégalithique immergé

Le site surnommé «Stonehenge espagnol» était sous les eaux depuis 1963.

Notre prochaine pandémie sera celle de la démence et nous ne sommes pas prêts

Notre prochaine pandémie sera celle de la démence et nous ne sommes pas prêts

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio