Politique

Avec la commémoration du 11-Novembre, Emmanuel Macron poursuit l'écriture de son roman national

Temps de lecture : 2 min

C'était le dernier 11-Novembre de son quinquennat, l'occasion de miser très fort sur les symboles.

C'était le dernier 11-Novembre du quinquennat d'Emmanuel Macron. Le chef de l'État a prononcé un discours sous l'Arc de triomphe à Paris, et a célébré le dernier compagnon de la Libération, Hubert Germain. Après avoir enfilé sa tenue de candidat ce mardi lors de son allocution, il a remis ses habits de président pour les cérémonies du 11-Novembre. Lors de cette journée, il a joué sur la force des symboles.

À quoi sert ce genre de commémorations? La communauté nationale peut-elle se réunir autour de tels événements dans l'ambiance décliniste au sein de laquelle nous sommes actuellement?

Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en discutent avec leurs invités David Revault d'Allonnes, chef du service politique au JDD, et Virginie Le Guay, éditorialiste politique, dans «Politique», l'émission de France 24, en partenariat avec Slate.

Newsletters

L'impensé colonial de la France ressurgit avec la nomination de Pap Ndiaye

L'impensé colonial de la France ressurgit avec la nomination de Pap Ndiaye

[Chronique #50] Les attaques virulentes dont fait l'objet le nouveau ministre de l'Éducation nationale montrent le retour d'un racisme biologique typique de l'époque coloniale qui s'est banalisé dans le discours politique français au cours des dernières décennies.

Affaire Damien Abad: plus glauque, tu meurs

Affaire Damien Abad: plus glauque, tu meurs

[BLOG You Will Never Hate Alone] Dans cet embrouillamini au milieu de querelles de pouvoir, on a quelque mal à s'y retrouver.

Handicap

Handicap

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio