Monde

Dans la peau d'un clandestin mexicain

Temps de lecture : 2 min

Dans le village d'El Alberto, au Mexique, les touristes peuvent payer pour rentrer dans la peau d'immigrants clandestins pour une nuit. Une journaliste du Guardian a tenté l'expérience.

Le village est à 1.000 kilomètres de la frontière américaine, mais tout est fait pour reconstituer l'atmosphère tendue d'un passage: fausses arresations, acteurs déguisés en gardes frontière, coup de feux...

Pour les organisateurs, il s'agit d'un «hommage à tous ces gens qui ont donné tout ce qu'ils avaient pour une vie meilleure.»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Reuters)

En savoir plus:

Newsletters

Aux États-Unis, les pro-armes sur le point de gagner la guerre?

Aux États-Unis, les pro-armes sur le point de gagner la guerre?

Un juge fédéral a conclu à l'inconstitutionnalité d'un texte interdisant la possession de toute arme considérée comme un fusil d'assaut. Une décision qui pourrait avoir de lourdes conséquences.

À Berlin, un magasin profite d'une faille législative pour vendre du LSD

À Berlin, un magasin profite d'une faille législative pour vendre du LSD

Pour couronner le tout, c'est un prétendu parent éloigné de l'ex-président des États-Unis Donald Trump qui le commercialise.

Au Brésil, la lutte contre les violences domestiques se fait chez la coiffeuse et le barbier

Au Brésil, la lutte contre les violences domestiques se fait chez la coiffeuse et le barbier

Un programme a été mis en place pour sensibiliser les professionnels des salons de beauté aux violences conjugales et sexistes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio