Monde

En Australie, la chlamydia fait des ravages chez les koalas

Temps de lecture : 2 min

Le taux d'infection a bondi de 10% en 2008 à 85% aujourd'hui.

La population de koalas est estimée à 58.000 par l'Australian Koala Foundation. | Jordan Whitt via Unsplash
La population de koalas est estimée à 58.000 par l'Australian Koala Foundation. | Jordan Whitt via Unsplash

Il fait fondre tout le monde avec ses oreilles duveteuses et son nez long. Le koala, animal emblématique de l'Australie, est fortement menacé par la chlamydia, une bactérie sexuellement transmissible et qui provoque l'infertilité. Cette maladie peut aussi provoquer des kystes douloureux dans l'appareil reproducteur et conduire à la mort, rapporte CNN.

Actuellement répertorié comme «vulnérable» sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), les koalas voient leur déclin s'accélérer d'année en année. L'UICN estime qu'il y a entre 100.000 et un demi-million de koalas dans la nature, mais l'Australian Koala Foundation table plutôt sur 58.000.

La chlamydia, qui se propage rapidement chez cet animal, constitue une grande menace qui pousse le gouvernement à faire placer le marsupial sur la liste des espèces «en danger» dans le Queensland, la Nouvelle-Galles du Sud et le Territoire de la capitale australienne. D'après Deborah Tabart, présidente de l'Australian Koala Foundation, les koalas pourraient être anéantis d'ici trois générations.

Le stress des feux de forêts augmente les cas de chlamydia

Depuis 2008, le taux de chlamydia chez ces animaux a bondi: estimée à 10% à l'époque, la prévalence de la bactérie est d'environ 85% aujourd'hui, selon Mark Krockenberger, professeur de pathologie animale à l'université de Sydney. «La population n'est plus viable. Pratiquement toutes les femelles infectées par la chlamydia deviennent infertiles en un an, peut-être deux ans au maximum… Même si elles survivent, elles ne se reproduisent pas.»

Cette forte augmentation de la bactérie a notamment été provoquée par le stress lié aux incendies. En 2019, des feux destructeurs ont ravagé l'Australie. Selon le WWF, plus de 60.000 koalas sont morts, ont perdu leur habitat ou ont subi des blessures voire des traumatismes liés à l'inhalation de fumée et du stress thermique causé par les flammes. Ce stress intense, provoqué par le changement climatique sur l'habitat du koala, participe à la rapide propagation de la chlamydia.

Peter Timms, professeur de microbiologie à l'université de Sunshine Coast en Australie, détaille le phénomène. Les hormones du stress des koalas empêchent l'animal de combattre les maladies. Un problème mineur devient alors «plus grave». La perte d'habitat et le changement climatique causent un «stress chronique» important sur leur système immunitaire. «Tout cela conduit à une mauvaise réponse à la chlamydia. Cela les fait passer d'une infection de grade faible à une maladie plus grave.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Pour faire face à la bactérie, un vaccin est en cours de test afin de maintenir une population de koalas capable de se reproduire.

Newsletters

Les dirigeants chinois comprennent Poutine, mais ne peuvent pas le soutenir

Les dirigeants chinois comprennent Poutine, mais ne peuvent pas le soutenir

Ne pas se ranger du côté des États-Unis, ni apporter de soutien inconditionnel à Moscou... L'invasion russe de l'Ukraine ne facilite pas la position de Pékin.

Ces soldats russes qui refusent de combattre en Ukraine

Ces soldats russes qui refusent de combattre en Ukraine

Ils s'appuient sur le fait que puisque la Russie n'est pas officiellement en guerre, les dirigeants ne peuvent les forcer à aller grossir les troupes.

En Afghanistan, des écoles secrètes pour filles

En Afghanistan, des écoles secrètes pour filles

Ouvrir un tel lieu est un acte de défiance envers les talibans.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio