Politique

Présidentielle 2022: l'opinion des Français est-elle déjà stabilisée?

Temps de lecture : 2 min

Le paysage politique semble éclaté comme jamais. Mais ce sont les personnalités plus que les programmes qui cristallisent pour l'instant l'opinion.

À cinq mois du premier tour de l'élection présidentielle 2022, le paysage politique est éclaté comme jamais sans doute depuis le scrutin de 2002, qui avait vu Jean-Marie Le Pen se hisser au second tour. L'extrême droite est divisée, tout comme la gauche et l'extrême gauche, tandis que la droite essaye de se mettre en ordre de marche. Tout cela certainement pour le plus grand bonheur du président sortant Emmanuel Macron, qui n'a pas encore annoncé sa candidature à sa réélection.

Que penser des sondages qui donnent Éric Zemmour à 17 ou 18% d'intentions de vote? La gauche peut-elle, en si peu de temps, redresser la barre, elle qui se trouve actuellement à un niveau historiquement bas? La popularité d'Emmanuel Macron dans les enquêtes d'opinion se traduira-t-elle en intentions de vote?

Marc Perelman et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en discutent avec leurs invités Carole Barjon, éditorialiste politique à l'Obs, et Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'IFOP et auteur de La Fracture, dans «Politique», l'émission de Roselyne Febvre et de sur France 24, en partenariat avec Slate.

Newsletters

Le grand reboot

Le grand reboot

[Épisode 2] Lors d'une mise à jour de l'Algorithme, le pays se retrouve privé de services publics. Ce n'est pas le chaos que Ghislain espèrait, mais l'occasion tout de même d'entrevoir une faille dans le système.

Pierre Mazeaud, seule incarnation vraie et passionnée de l'esprit de la Ve République

Pierre Mazeaud, seule incarnation vraie et passionnée de l'esprit de la Ve République

Tribun du palais Bourbon, doyen des gaullistes dans un pays où le gaullisme a disparu, l'ancien président du Conseil constitutionnel marque aussi l'histoire par son parcours d'alpiniste.

La semaine imaginaire de Joséphine Baker

La semaine imaginaire de Joséphine Baker

Ça a des avantages d'être morte, parce qu'en ce moment, en tant que femme, noire, bisexuelle, mangeant du gluten, mais piégeant des nazis, je ne serais pas forcément en phase avec mon époque.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio