Culture

Les 10 meilleurs épisodes de «The Office»

Temps de lecture : 6 min

Alors que la série est désormais disponible sur Netflix, retour sur dix classiques essentiels à (re)mater. 

Dès ses débuts, la version américaine de la série a su adroitement manier la bêtise et l'insensibilité légendaires de Michael. | Capture d'écran The Office via YouTube
Dès ses débuts, la version américaine de la série a su adroitement manier la bêtise et l'insensibilité légendaires de Michael. | Capture d'écran The Office via YouTube

Seize ans après le début de sa diffusion, The Office reste l'une des comédies les plus adorées et influentes du petit écran. Retour sur les dix meilleurs épisodes de cette série cultissime, disponible sur Amazon Prime Video et Netflix en France.

10. «La Course» («Fun Run») - S4E1

Autrement connu comme l'épisode où Michael renverse Meredith avec sa voiture. Rien qu'avec cette scène d'ouverture, brève mais hilarante, «La Course» peut facilement justifier sa place dans ce classement. Mais ce volet contient aussi une multitude de répliques parfaites comme «I'm not superstitious, but I'm a little stitious» (qui n'a pas d'équivalent en français, mais que l'on peut traduire par «Je ne suis pas superstitieux. Je suis juste un peu craintif»); la mort de Sprinkles, le chat d'Angela, dans des conditions suspectes; et enfin, l'organisation d'une course caritative de prévention contre la rage (dont Meredith pourrait être atteinte après sa rencontre traumatisante avec une chauve-souris).

Après un cliffhanger à la fin de la saison 3, c'est surtout l'occasion de découvrir que Jim et Pam sont enfin ensemble, et d'assister à leurs premiers moments en tant que couple.

9. «Le Péril gay» («Gay Witch Hunt») - S3E1

Même si la version américaine de The Office s'est progressivement éloignée de ses origines britanniques très méchantes, dès ses débuts la série savait adroitement manier la bêtise et l'insensibilité légendaires de Michael.

Dans cet épisode, le patron apprend l'homosexualité d'Oscar et partage l'information à l'ensemble du bureau, ce qui entraîne une série de remarques et de comportements tous plus homophobes et inappropriés les uns que les autres… Jusqu'à la scène extrêmement gênante où Michael embrasse Oscar de force pour prouver son ouverture d'esprit. Un épisode aussi drôle que malaisant.

8. «Le Mariage» («Niagara») - S6E4

Après la période très excitante du «will they won't they», dans laquelle l'audience se demande si, oui ou non, ses personnages préférés vont se mettre ensemble, beaucoup de couples de sitcom s'essoufflent du point de vue de la narration. Le fait que la relation entre Pam et Jim ait continué de susciter autant d'émotions après six saisons est donc d'autant plus remarquable. Dans cet épisode en deux parties réalisé par Paul Feig, le couple se marie à Niagara Falls, et évidemment, rien ne se passe comme prévu. Tout commence par une succession de vomis en chaîne (tandis que Creed, imperturbable, engloutit son ramen), puis Michael se rend compte qu'il n'a pas réservé de chambre pour le mariage, et Andy se blesse en faisant le grand écart.

Mais l'épisode se termine sur une des scènes les plus touchantes de la série: la révélation que Jim et Pam se sont discrètement mariés devant les chutes du Niagara, avant la cérémonie officielle. Une scène de mariage inoubliable pour un des meilleurs couples du petit écran.

7. «Le Départ» («The Job») - S3E25

Dans le dernier épisode de la saison 3, Michael, Jim et Karen sont en compétition pour une promotion à New York. On a notamment droit à un énième pétage de plombs de Jan (qui apprend qu'elle est virée), et à un aperçu du blog de Creed (qui est en fait un document Word).

Mais «Le Départ», c'est surtout un des moments cruciaux de la relation entre Jim et Pam. Alors qu'il semble heureux avec Karen, et destiné à obtenir le job à New York, Jim prend conscience à la dernière minute qu'il souhaite rester à Scranton pour être auprès de Pam. Dans les dernières secondes de l'épisode, il débarque dans le bureau et lui propose enfin un rendez-vous amoureux... et après trois longues saisons de «will they won't they», la relation entre Jim et Pam peut enfin commencer.

6. «La Sécurité» («Safety Training») - S3E20

Cela restera sans doute une de ses idées les plus bêtes: pour prouver que la vie dans les bureaux de Dunder Mifflin est aussi dangereuse que celle de l'entrepôt, Michael décide de simuler son propre suicide en sautant du toit de l'immeuble.

Tandis que le patron planifie son saut (à l'aide d'un trampoline puis d'un château gonflable), le reste des employés se lancent dans une succession de paris pour passer le temps. Un stratagème narratif qui permet de souligner avec humour les traits et les lubies de chaque personnage: combien de temps Kelly peut-elle parler de comédies romantiques sans s'arrêter? Creed va-t-il se rendre compte qu'il est en train de manger une pomme de terre et non pas une pomme? Le résultat est une merveille d'écriture et d'interprétation.

5. «La Remise des prix» («The Dundies») - S2E1

«The Dundies» est le premier épisode de la saison 2 de la version américaine de The Office, mais d'une certaine manière, on pourrait considérer que c'est lui qui fait véritablement démarrer la série. Après une saison 1 très cringe (grimaçante) et calquée sur l'intrigue de la version britannique de la série, la saison 2 amorce un tournant plus bienveillant, en faisant de Michael Scott un boss gentiment benêt, et plus inoffensif que son pendant britannique David Brent.

Dans cet épisode se déroule la fameuse cérémonie des Dundies, où chaque employé reçoit un prix. L'événement, qui tourne habituellement à l'humiliation, se conclut ici sur une note attendrissante, avec le premier petit bisou entre Jim et une Pam extrêmement pompette.

4. «La Blessure» («The Injury») - S2E12

Beaucoup d'épisodes de The Office sont cultes parce qu'ils marquent une avancée importante dans l'histoire de Pam et Jim, parce qu'ils contiennent une scène iconique ou parce qu'ils manient à la perfection l'équilibre entre humour et émotion. Certains sont juste hilarants de bout en bout.

C'est le cas de «La Blessure», dans lequel Michael se brûle le pied sur le grill qu'il avait placé à côté de son lit pour se faire griller une tranche de bacon au réveil. Tout l'épisode va alors suivre les chouineries incessantes et désopilantes du patron, qui se dit grièvement blessé et exige un traitement de faveur. Quant à Dwight, on découvre qu'il a une commotion cérébrale, ce qui le rend anormalement gentil pendant tout l'épisode.


3. «Temps de stress» («Stress Relief») - S5E14

Ce double épisode commence avec l'une des ouvertures les plus cultes de la série: Dwight démarre un incendie dans les locaux de Dunder Mifflin afin de sensibiliser ses collègues aux mesures de sécurité. En quelques secondes, le chaos s'empare du bureau: Michael hurle à tout le monde de rester calme, Angela jette son chat dans le faux plafond et Stanley fait une crise cardiaque.

Mais les gags ne s'arrêtent pas là. Plus tard, les employés échouent misérablement à suivre une formation de premier secours, durant laquelle Andy se met à chanter «Staying Alive» (pendant que Kelly danse avec enthousiasme). Et lorsque Michael se rend compte qu'il est la principale source du stress au bureau, il organise son propre roast, ce qui se retourne évidemment contre lui (mais donne lieu à d'excellentes blagues). Un épisode cultissime qu'on ne se lasse jamais de revoir.

2. «La Soirée casino» («Casino Night») - S2E22

Dans cet épisode, Jim fait croire à Dwight qu'il a un pouvoir de télékinésie, et Michael profère une de ses insultes les plus cultes à l'encontre de Toby, «Why are you the way that you are?».

Mais la soirée casino permet surtout l'accélération du triangle amoureux entre Roy, Pam et Jim. Dans un rare moment de sincérité, ce dernier admet à sa collègue qu'il est amoureux d'elle, et se fait rejeter... Jusqu'à un revirement de dernière minute. Le final de la saison 2 se conclut ainsi sur un cliffhanger épique, avec le premier vrai baiser entre Jim et Pam. Un des épisodes les plus importants pour ce «will they won't they» d'anthologie.

1. «Le Dîner» («Dinner Party») - S4E13

On ne le répétera jamais assez: «Le Dîner» est un monument de comédie cringe. Pour une fois, l'action se situe loin du bureau, lors d'un dîner entre collègues organisé par Michael et Jan. Les employés de Dunder Mifflin (et les spectateurs) vont alors découvrir l'étendue de la relation malaisante entre les deux cadres. De l'écran plasma minuscule de Michael, à l'osso bucco de Jan qui met six heures à cuire, en passant par l'enseigne néon pendue dans la salle à manger, le dîner passe vite de malaisant à cauchemardesque.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

La longue série d'humiliations du couple culmine lors d'une scène où Michael apprend à tout le monde qu'il a subi plusieurs vasectomies et inversions de vasectomie pour satisfaire les envies changeantes de Jan. Encore aujourd'hui, difficile de trouver une réplique plus iconique (et traumatisante) que le fameux «snip snap snip snap».

Newsletters

«Lorsqu'elles disent “non”, les femmes pensent “oui”»: le déni du consentement, une tradition bien ancrée

«Lorsqu'elles disent “non”, les femmes pensent “oui”»: le déni du consentement, une tradition bien ancrée

La résistance des femmes aux assauts sexuels des ces messieurs a longtemps été perçue comme un acte feint, destiné à pimenter le jeu érotique et à flatter la force masculine.

Aux Trans Musicales, la musique résonne aussi en prison

Aux Trans Musicales, la musique résonne aussi en prison

Une trentaine de détenus du centre pénitentiaire de Vezin-Le-Coquet, près de Rennes, ont pu vivre à leur manière la 43e édition du festival.

«Les Choses humaines», portrait complexe de la culture du viol

«Les Choses humaines», portrait complexe de la culture du viol

Le nouveau film d'Yvan Attal raconte une affaire éprouvante à travers plusieurs points de vue, invitant tous les hommes à réfléchir.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio