Égalités / Sports

L'équipe norvégienne de beach handball remporte son combat contre les bikinis

Temps de lecture : 2 min

Lors de leur dernier match en championnat d'Europe, les joueuses avaient porté des shorts à la place des culottes de maillots de bain, ce qui leur avait valu une amende.

L'ancien règlement obligeait l'équipe féminine de handball de plage à porter des hauts et bas de maillots. | Leon Neal / AFP
L'ancien règlement obligeait l'équipe féminine de handball de plage à porter des hauts et bas de maillots. | Leon Neal / AFP

Victoire par KO contre le sexisme dans le sport. La Fédération internationale de handball (IHF) a modifié ses règles concernant les tenues des joueuses de handball de plage. Dès janvier 2022, les femmes porteront des «pantalons courts et ajustés» et des «débardeurs body fit» lors des compétitions, est-il écrit dans le nouveau règlement. Cette mise à jour date d'octobre et vient ajouter une belle victoire au palmarès de l'équipe norvégienne.

Lors de leur dernier match en championnat d'Europe, le 25 juillet, les Norvégiennes sont arrivées sur le terrain en portant des shorts plutôt que des bikinis. Par ce geste, les joueuses entendaient dénoncer les inégalités entre les hommes et les femmes et le sexisme des tenues féminines dans le monde du sport.

À l'époque, les joueuses pouvaient être disqualifiées ou condamnées à une amende si elles ne portaient pas des hauts et des bas de bikinis mettant leur ventre à nu «avec une coupe ajustée et coupée à un angle vers le haut de la jambe». Ce qui a d'ailleurs été le cas cet été: les Norvégiennes ont été sommées de payer une amende de 1.500 euros, que la chanteuse Pink a proposé de régler. Leurs homologues masculins sont, quant à eux, autorisés à jouer avec des débardeurs et des shorts qui ne dépassent pas 10 centimètres au-dessus du genou.

Une étape symbolique

Si les nouvelles réglementations restent différentes entre les hommes et les femmes, il s'agit pour le président de la Fédération norvégienne de handball Kåre Geir Lio d'une «étape à la fois réelle et symbolique» contre les inégalités de sexe dans le sport.

Dans les colonnes de NBC News, il déclare que «c'est bon pour le jeu, mais, tout d'abord, c'est bon pour les femmes et la façon dont nous les traitons dans le sport».

Les joueuses se heurtent encore à une forme de sexisme. Elles doivent porter des shorts «ajustés», ce qui n'est pas le cas des hommes. Kåre Geir Lio affirme que les femmes de l'équipe norvégienne de handball de plage sont «très satisfaites» de pouvoir choisir la longueur de leurs vêtements.

Newsletters

Les découvertes sur l'orgasme n'en sont qu'à leurs préliminaires 

Les découvertes sur l'orgasme n'en sont qu'à leurs préliminaires 

[TRIBUNE] Certaines modalités de jouissance semblent être en train de changer.

Un procès pour viol sur une enfant de 12 ans pousse la justice néo-zélandaise à interroger sa législation

Un procès pour viol sur une enfant de 12 ans pousse la justice néo-zélandaise à interroger sa législation

Les lois sur le consentement actuellement en vigueur soumettent les enfants victimes de violences sexuelles à une maltraitance institutionnelle.

Pourquoi les culottes sont-elles décorées de petits nœuds?

Pourquoi les culottes sont-elles décorées de petits nœuds?

À la croisée de l'infantilisation et de la sexualisation, le ruban souligne le fantasme de la femme-enfant dont on a du mal à se débarrasser.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio