Sciences

Une «plante pénis» rare vient de fleurir pour la première fois en 25 ans

Temps de lecture : 2 min

Une «plante pénis» qui pue la mort. Littéralement.

Une femme prend des photos de la «plante pénis» en fleur (Amorphophallus decus-silvae) dans les serres tropicales de l'Hortus Botanicus de Leyde, le 22 octobre 2021. | Lex Van Lieshout / ANP / AFP

 
Une femme prend des photos de la «plante pénis» en fleur (Amorphophallus decus-silvae) dans les serres tropicales de l'Hortus Botanicus de Leyde, le 22 octobre 2021. | Lex Van Lieshout / ANP / AFP  

Un petit événement vient de se produire dans un jardin botanique de la ville de Leyde, aux Pays-Bas: une «plante pénis» très rare, connue également sous le nom d'Amorphophallus decus-silvae, vient de fleurir. Ce serait seulement la troisième fois qu'un tel événement se produit en Europe, et une première depuis près de 25 ans.

Il faut dire que cette drôle de plante, originaire d'Indonésie, est sacrément capricieuse. La cultiver nécessite à la fois un environnement très chaud et pas trop humide, explique le média Vice. Pire, si on veut la voir fleurir il faut parfois attendre entre 3 et 12 ans, le temps qu'elle collecte suffisamment d'énergie. La patience est de mise.

Pour sa part, l'Amorphophallus decus-silvae de la ville de Leyde a commencé à montrer des premiers signes de floraison en septembre dernier, après six ans d'attente. Un mois plus tard, son bourgeon floral avait atteint près d'un mètre de haut, dressé sur une fine tige de près de 2 mètres.

Sans surprise, les foules affluent depuis quelques jours pour voir cette plante atypique. Évidemment, son nom, lui aussi peu commun, intrigue et attire la curiosité. Cette plante fait partie des trois plantes dites «pénis», avec, entre autres, la célèbre Amorphophallus titanium, le «phallus de titan». Ce terme Amorphophallus a une signification simple: il veut dire «pénis informe». Bien qu'à première vue, cette plante ne ressemble pas vraiment à un phallus, avec un peu d'imagination, l'on remarque bel et bien une petite ressemblance, avec son spadice élancé, cette tige blanche au centre.

L'Amorphophallus decus-silvae a aussi une autre particularité: elle sent mauvais. Très mauvais. Pendant la phase de floraison, son spadice se réchauffe et émet une puanteur terrible, proche de celle d'une odeur de chair en décomposition, rapporte CNN. Cette particularité peu agréable a néanmoins un avantage: quand ça pue, c'est que la plante va enfin bientôt fleurir. Et après des années d'attente, nul doute que cette odeur nauséabonde a comme un parfum de victoire pour les botanistes.

Newsletters

On sait désormais comment se forme l'écume à la surface d'une tasse de thé

On sait désormais comment se forme l'écume à la surface d'une tasse de thé

Une nouvelle étude, conduite grâce au confinement, révèle les réactions chimiques qui provoquent ce film blanc.

Quelle est la couleur d'un miroir?

Quelle est la couleur d'un miroir?

[L'Explication #37] Oui, cette surface où l'on peut se mirer a bien une teinte particulière.

Les nurdles, ces déchets méconnus qui ravagent les mers

Les nurdles, ces déchets méconnus qui ravagent les mers

C'est la deuxième source de micropolluants dans l'océan.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio