Culture

Fin de Lost: coup dur pour Hawaï, les fans trépignent

Slate.fr, mis à jour le 23.05.2010 à 12 h 11

Après six saisons, la série télévisée la plus étrange et mystérieuse prend fin aujourd'hui. Le Wall Street Journal s'est intéressé à l'impact de la fin de Lost sur les portefeuilles des Hawaïens qui étaient devenus dépendants de la série pour subvenir à leurs besoins.

800 emplois locaux à plein temps dépendaient de la série culte, sans parler des quelques 1.200 fournisseurs extérieurs, qui ont du mal à s'ajuster à la vie après Lost. Pourtant, Hawaï n'est pas étranger aux tournages de films et de séries télé, notamment grâce à des remises d'impôts conséquentes, et a récemment été le décor pour la trilogie de superproductions de Walt Disney Pirates des Caraïbes. La somme totale qui devrait être dépensée par l'industrie du film et de la télévision à Hawaï cette année devrait atteindre 260 millions de dollars (un peu plus de 200 millions d'euros), soit le double de l'année dernière.

Mais Lost a été «un rare îlot de stabilité dans une industrie généralement erratique et imprévisible» écrit le Wall Street Journal, qui rapporte que la série a dépensé autour de 400 millions de dollars (318 millions d'euros) à Hawaï entre 2004 et 2010.

Le New York Times s'attarde quant à lui sur les fans de la série qui habitent dans différents fuseaux horaires et qui prévoient de littéralement se couper d'Internet dans les heures qui précèdent la diffusion pour éviter tout «spoiler» sur les sites qui dévoileront l'intrigue finale.

ABC, qui diffuse la série, a essayé d'atténuer le problème: le marathon final sera visible dans plusieurs pays de manière simultanée à sa diffusion américaine et sera disponible dans les 48 heures dans 59 pays, comme le rapporte Le Point.

Il faut dire qu'Internet en général, et les réseaux sociaux en particulier comme Twitter, peuvent être un véritable champ de mine pour ceux qui essayent de garder le suspense lors d'évènements comme les Jeux Olympiques ou les récompenses des Oscars. «Mais le problème est particulièrement difficile pour les fans de Lost, écrit le New York Times. Le scénario et les nombreux mystères de la série signifient que le moindre tweet indiscret peut ruiner tout un épisode pour quelqu'un qui ne l'a pas vu

[Lire les articles dans le New York Times, le Wall Street Journal et Le Point]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Images : Lost, ABC / Touchstone.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte