Monde

Kevin Costner va-t-il sauver la Louisiane?

Temps de lecture : 2 min

Waterwolrd, un des plus grands nanars de l'histoire d'Hollywood, est peut-être à l'origine d'une technologie qui pourrait aider à sauver les côtes de la Louisiane de la marée noire qui continue de se répandre dans le Gofle du Mexique.

Kevin Costner, l'acteur américain vedette dufilm de 1995, a investi autour de 24 millions de dollars en 15 ans dans une nouvelle technologie pour séparer l'eau du pétrole, rapporte le LA Times. Il avait commencé à travailler sur ce projet pendant le tournage de Waterworld, film maritime apocalyptique où les hommes tentent de survivre sur une Terre entièrement recouverte d'eau, et qui reste encore à ce jour un des plus gros échecs commerciaux de l'histoire d'Hollywood.

La semaine prochaine, BP et les gardes côtes américains vont tester six de ces énormes centrifugeuses en acier inoxydable, des appareils crées par le département de l'Energie puis rachetés et développés par Kevin Costner. Le président du comté de Plaquemines, une presqu'île à l'extrémité du delta du Mississippi directement affecté par la catastrophe, a accueilli favorablement cette aide.

Les machines sont des sortes d'aspirateurs géants montés sur des chalands qui aspirent l'eau mélangée de pétrole et la fait tourner à grande vitesse, puis rejette le pétrole d'un côté et de l'eau pure à 99% de l'autre. Selon John Houghtaling, l'associé de Costner, «nous pourrions avoir jusqu'à 26 appareils répartis dans le Golfe. Notre plus grande machine mesure presque trois mètres de haut, pèse 2,5 tonnes et peut nettoyer 925.000 litres d'eau par jour

Kevin Costner n'est pas la seule star d'Hollywood à vouloir prêter main forte pour endiguer la marée noire, rapporte le LA Times. Le réalisateur d'Avatar, James Cameron, a déclaré qu'il mettait à disposition ses engins sous-marins. Robert Redford est quant à lui apparu dans un spot de l'association Natural Ressources Defense Council où il estime que la marée noire doit servir à prendre plus de mesures en faveur des énergies propres, et où il demande à Barack Obama de prendre les reines de ces efforts.

[Lire l'article sur latimes.com]

A LIRE AUSSI SUR SLATE: «Peut-on récupérer le pétrole d'une marée noire?» ; «Marée noire, collants, balles de golf et poils d'animaux»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Aperçu hebdomadaire de la vie tweeto-mentale du président américain.

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

Phillys Schlafly valorisait la femme au foyer alors que sa carrière professionnelle était bien remplie. Pourtant, si elle avait été un homme, elle serait allée très loin dans son parti.

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

On estime entre 15 à 26 millions le nombre d'Américain·es ayant participé à des manifestations contre les violences policières et le racisme systémique à travers tout le pays.

Newsletters