Monde

Un ours attaque un cycliste en Alaska, l'homme refuse de lui tirer dessus

Temps de lecture : 2 min

L'homme était muni d'une arme à feu au moment des faits, mais n'a pas souhaité l'utiliser.

L'animal qui a attaqué le cycliste pesait 220 kg. | Mana5280 via Unsplash
L'animal qui a attaqué le cycliste pesait 220 kg. | Mana5280 via Unsplash

Un ours brun a pourchassé et attaqué un cycliste en Alaska. L'homme a été mutilé, mais s'en est miraculeusement sorti. Après l'attaque, le cycliste a contacté un ami qui l'a directement conduit dans une clinique médicale. Des «plaies perforantes et une lacération» ont été diagnostiquées par le personnel soignant.

La police a déclaré que l'homme faisait du vélo le long de la rivière Jack lorsque l'ours l'a repéré. Ils étaient à moins de neuf mètres l'un de l'autre. La bête de plus de 220 kilos a commencé à poursuivre le cycliste.

Lorsque l'animal sauvage s'est précipité vers lui, l'homme a sauté de son vélo et a commencé «à crier après l'ours», ont déclaré les agents de police. Il a essayé de se débattre une fois au sol en donnant des coups de pied. Finalement, il a perdu le contrôle et l'ours lui a mutilé la jambe droite, sous le genou. Le cycliste avait sur lui une arme à feu, mais il a décidé de ne pas l'utiliser contre l'animal.

L'ours s'est ensuite «retiré dans la végétation de la même manière qu'il s'était approché». Avec les forces qui lui restaient, le cycliste s'est rendu en bordure d'une autoroute proche et a contacté son ami. Selon Joelle Helper, responsable du département d'État de la pêche et du gibier, l'ours aurait été attiré par le vélo.

Newsletters

«La petite fille brûlée au napalm» a reçu son dernier soin, cinquante ans après la célèbre photographie

«La petite fille brûlée au napalm» a reçu son dernier soin, cinquante ans après la célèbre photographie

Symbole de la guerre du Vietnam, Kim Phuc se définit aujourd'hui comme «une survivante qui appelle à la paix».

Mon Europe à moi: «Je souhaite que l'UE ait plus de poids en matière de diplomatie»

Mon Europe à moi: «Je souhaite que l'UE ait plus de poids en matière de diplomatie»

L'Union européenne a beau avoir un haut représentant aux affaires étrangères, elle reste peu audible sur la scène internationale.

Mon Europe à moi: «Il faut que l'UE tape du poing sur la table pour défendre la liberté de la presse»

Mon Europe à moi: «Il faut que l'UE tape du poing sur la table pour défendre la liberté de la presse»

Le journalisme indépendant et le pluralisme des médias sont menacés dans de nombreux pays de l'Union européenne. Pourtant, celle-ci semble impuissante. Jusqu'à quand?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio