Société / Monde

Un Américain dépense 57.000 dollars de son prêt de secours Covid dans une carte Pokémon

Temps de lecture : 2 min

Cet homme est inculpé pour fraude fiscale par le gouvernement fédéral.

Pour cette fraude fiscale, l'homme encourt vingt ans de prison et jusqu'à 250.000 dollars d'amende. | Thimo Pedersen via Unsplash
Pour cette fraude fiscale, l'homme encourt vingt ans de prison et jusqu'à 250.000 dollars d'amende. | Thimo Pedersen via Unsplash

Un habitant de l'État de Géorgie, aux États-Unis, est inculpé pour fraude fiscale par le gouvernement fédéral. Il est accusé d'avoir dépensé la majeure partie de son prêt de secours attribué par l'État pour les entreprises en difficulté en raison du Covid dans tout autre chose que ce à quoi il était destiné: une carte Pokémon d'une valeur de 57.789 dollars, soit 49.680 euros.

L'EIDL est «un programme fédéral de prêts aux petites entreprises» permettant de les aider à affronter les «impacts économiques de la catastrophe du Covid-19 en fournissant des capitaux accessibles pour les emprunteurs». Cette aide financière est censée être utilisée pour couvrir les dépenses professionnelles telles que la masse salariale, les coûts de production, les dettes ou encore le loyer.

Frauder pour une carte à collectionner

Les procureurs ont déclaré qu'en juillet 2020, l'homme avait frauduleusement demandé l'EIDL, expliquant détenir depuis 2018 une entreprise de dix employés et générant 235.000 dollars de revenus annuels. Les procureurs n'ont pas indiqué quel genre d'entreprise il prétendait posséder.

À la suite de sa demande d'aide, la Small Business Association, une agence indépendante du gouvernement américain ayant pour but d'aider, conseiller, assister et protéger les intérêts des petites entreprises, a déposé 85.000 dollars sur son compte en banque (environ 73.000 euros).

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

En janvier 2021, l'Américain a utilisé cet argent pour acheter sa carte Pokémon –les autorités n'ont pas précisé de laquelle il s'agissait. Il risque vingt ans de prison et jusqu'à 250.000 dollars d'amende (plus de 210.000 euros).

Newsletters

Envie d'être un (vrai) allié LGBT+? Voici ce que vous devez faire

Envie d'être un (vrai) allié LGBT+? Voici ce que vous devez faire

Dans la lutte contre les discriminations, les alliés jouent un rôle essentiel. Mais s'affirmer comme tel ne suffit pas: il faut des actes.

Ultracrépidarianisme: pourquoi certaines personnes ont-elles une opinion sur tout?

Ultracrépidarianisme: pourquoi certaines personnes ont-elles une opinion sur tout?

Il est complètement ridicule de penser que votre opinion d'amateur a une quelconque valeur. D'ailleurs, voici la mienne sur ce sujet que je n'ai pas du tout étudié.

Deux sœurs, trois ans et quarante-et-un jours: guide de survie à Auschwitz-Birkenau

Deux sœurs, trois ans et quarante-et-un jours: guide de survie à Auschwitz-Birkenau

Rena et Danka sont au nombre des déportés ayant vécu le plus de temps dans le camp. Rena fut la première des «999 oubliées» à partager, soixante ans plus tard, son histoire inouïe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio