Société

Ça veut dire quoi, «Mercure rétrograde»?

Temps de lecture : 5 min

Lorsque la planète de la communication et des déplacements rétrograde, gare aux grèves, bugs, disputes et autres obstacles.

La planète Mercure. | HO / NASA / AFP
La planète Mercure. | HO / NASA / AFP

«Quand Mercure rétrograde, j'ai toujours un peu l'impression que la Terre va s'arrêter de tourner.» Sarah, 26 ans, s'est mise à l'astrologie depuis trois ans. Elle consulte chaque jour les astres et organise son quotidien autour de leurs mouvements. «Depuis une dizaine de jours, je fais très attention à ce que je dis, j'évite de prendre des décisions hâtives, je fuis les conflits, bref, je fais en sorte de ne pas me retrouver dans des situations délicates, car je sais que les conséquences pourraient être plus graves que d'habitude.»

Comme beaucoup, la jeune femme craint les retombées de ce phénomène astrologique annonciateur de chaos. Une période noire qui commencerait lorsque Mercure dévie de son axe, même si, en réalité, la planète ne bouge pas d'un pouce, comme l'expliquent Claire et Audrey, créatrices du compte Instagram Astro Bistrot: «Il s'agit en fait d'un effet d'optique d'un point de vue géocentrique, qui donne l'impression que la planète inverse sa trajectoire et recule, mais d'un point de vue astronomique, il n'en est rien. C'est la même illusion que lorsqu'un train s'arrête sur une voie pour en laisser passer un autre. Si nous sommes dans un des wagons à l'arrêt et que nous regardons celui qui passe sur la voie d'à côté, nous avons l'impression que c'est nous qui reculons et que l'autre est arrêté. Mais même si la planète ne recule pas à proprement parler, son énergie semble toutefois diminuer et ne s'exprime pas pleinement.»

Le phénomène n'a rien d'exceptionnel et se produit plusieurs fois par an. En 2021, Mercure a ainsi rétrogradé trois fois: du 30 janvier au 20 février, du 30 mai au 22 juin, et du 27 septembre au 17 octobre. L'an prochain, Mercure rétrogradera même quatre fois, la dernière phase survenant du 29 décembre 2022 au 18 janvier 2023.

«Mercure est très remonté cette fois-ci»

«C'est un phénomène qui a été longtemps étudié par les astrologues, depuis l'Antiquité, et qui s'accompagne de différents constats sur les manifestations et comportements humains pendant ces périodes, note-t-on chez Astro Bistrot. Mercure est la planète de la communication et des déplacements, il faut donc s'attendre à des freins dans ces domaines: retards dans les transports, grèves, malentendus, bugs informatiques…» Et de citer en exemple: la grève interprofessionnelle du 5 octobre, l'accident d'avion survenu en Russie le 10 octobre ou, bien sûr, la panne des réseaux informatiques de Facebook et Instagram le 4 octobre.

C'est d'ailleurs sur le dos de Mercure que les équipes de Mark Zuckerberg ont habilement collé ce bug qui a paralysé plusieurs réseaux sociaux pendant plus de six heures. «Une rétrogradation de Mercure entre souvent en résonance avec le Mercure natal et, début octobre, Mercure s'opposait au Mercure natal de Mark Zuckerberg, observent Claire et Audrey. Mais ce qui compte réellement, ce n'est pas tant le signe traversé –en ce moment, c'est la Balance– mais les Aspects que Mercure tisse dans le ciel en même temps [en astrologie, un Aspect est une interaction qui unit deux planètes, ndlr]. Ainsi, actuellement, Mercure est conjoint à Mars, dieu de la guerre, il est donc plus virulent, plus accidentel, d'autant que les deux planètes ont une tendance à la rapidité.»

«J'ai hâte d'être au 18 octobre, je n'en peux plus, tout va de travers. J'ai l'impression d'être dans une lessiveuse depuis deux semaines.»
Clément, 37 ans.

Résultat, un «Mercure rétrograde» particulièrement violent selon les initiés. «J'ai hâte d'être au 18, je n'en peux plus, tout va de travers, confirme Clément, 37 ans. J'ai l'impression d'être dans une lessiveuse depuis deux semaines. Au boulot, c'est l'enfer et à la maison, j'enchaîne les disputes avec ma compagne, alors qu'on revient de trois semaines de vacances magnifiques. Et pour couronner le tout, on vient d'avoir un dégât des eaux dans la salle de bain. Mercure est très remonté cette fois-ci.»

Clément n'est pas le seul à le penser. Un rapide tour sur Twitter aux hashtags #Mercureretrograde ou #MercuryRetrograde suffit pour s'en convaincre: galères informatiques, insomnies, dépressions, ruptures amoureuses, examens ratés, accidents de voiture… Tout est de la faute de Mercure.

Les prédictions pessimistes ont la cote

Rien d'étonnant pour Romy Sauvayre, sociologue, spécialiste des sciences, des croyances et des connaissances, enseignante-chercheuse à l'université Clermont Auvergne et au laboratoire de psychologie sociale et cognitive CNRS Lapsco: «Depuis toujours, les prédictions pessimistes génèrent une forte émulation et un fort taux d'adhésion. De Nostradamus à l'apocalypse maya du 21 décembre 2012, le catastrophisme est une récurrence dans les prédictions astrologiques. À un degré moindre, les périodes où Mercure rétrograde s'inscrivent dans cette tradition: elles suscitent une forme de peur, d'anxiété chez celles et ceux qui y croient.»

Pour la sociologue, l'adhésion à l'astrologie peut notamment être une manière de parer à l'incertitude du quotidien et aux angoisses suscitées par un futur inconnu: «En organisant sa vie autour du mouvement des astres, on ressent une impression de contrôle. Lorsque vous notez sur votre calendrier que Mercure rétrograde à telle ou telle période, vous pouvez vous préparer. C'est une manière de voir venir, comme si les astres nous donnaient un mode d'emploi pour comprendre ce qui se passe dans nos vies.»

«De Nostradamus à l'apocalypse maya, le catastrophisme est une récurrence dans les prédictions astrologiques.»
Romy Sauvayre, sociologue

L'être humain n'aime pas l'incertitude, ni les questions sans réponses. Il aime être rassuré par des explications, comprendre le monde dans lequel il évolue. Croire en la puissance de la rétrogradation de Mercure peut permettre d'expliquer les embûches, les déconvenues, les galères rencontrées à certaines périodes. «Attention toutefois aux mécanismes d'adhésion, notamment au biais de conformation, met en garde Romy Sauvayre. En psychologie, un biais de confirmation intervient lorsque l'on part d'une théorie, ou en l'occurrence d'une prédiction, et que l'on cherche des faits ou des éléments qui confirment cette hypothèse. Notre manière d'appréhender ce qui se passe autour de nous est biaisée, puisque notre grille de lecture est conditionnée par cette prophétie que nous avons en tête.»

La sociologue estime que c'est une question de foi: «Chacun croit en ce qu'il veut, et, en astrologie, il y a différents degrés d'adhésion. Il y a tout un panel, de ceux qui consultent l'horoscope le matin de manière très récréative aux personnes qui, par la force des choses, deviennent elles-mêmes astrologues en construisant leur thème astral et en étant attentives aux mouvements des astres au quotidien.»

Pour les convaincus, il existe justement quelques précautions à prendre pour vivre au mieux cette période. Claire et Audrey d'Astro Bistrot conseillent par exemple de faire une pause et de respirer avant de parler, de renouveler des engagements plutôt que d'en prendre de nouveaux, de bien relire un contrat avant de le signer, de penser à la rétrogradation comme à une période de révision et non à un retour en arrière, de vendre sur le net ce dont on veut se débarrasser ou encore de penser à sauvegarder son travail régulièrement sur ordinateur. «La tendance pendant ce laps de temps est plutôt à la réflexion, à l'approfondissement de certains dossiers. On tentera de reporter quelques décisions importantes si on le peut, en s'armant de patience, recommandent-elles. Et, surtout, il faut relativiser cette période et ne pas céder à la panique. Elle se reproduit tout de même trois fois par an, c'est donc quelque chose d'anecdotique, d'assez banal.»

Newsletters

La surprenante technique de drague de l'époque victorienne

La surprenante technique de drague de l'époque victorienne

L'aristocratie britannique utilisait le collage pour contourner les règles de bienséance.

Benjamin Franklin, père fondateur des États-Unis, avait déjà une morning routine

Benjamin Franklin, père fondateur des États-Unis, avait déjà une morning routine

Les start-uppers n'ont rien inventé et les livres de développement personnel n'ont fait qu'installer un nouveau langage.

«Il m'a expliqué que cette fille, il l'avait prise pour m'oublier»

«Il m'a expliqué que cette fille, il l'avait prise pour m'oublier»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Dina, qui vit mal le fait que son petit ami ait fréquenté quelqu'un d'autre pendant la pause qu'elle avait initiée.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio