Monde

Pourquoi autant de villes de la Vallée d'Aoste ont des noms français?

Temps de lecture : 2 min

On y pratique même le traditionnel dialecte franco-provençal.

L'entrée du village de Pré-Saint-Didier, dans la Vallée d'Aoste, en Italie. | Capture d'écran StreetView/GoogleMap
L'entrée du village de Pré-Saint-Didier, dans la Vallée d'Aoste, en Italie. | Capture d'écran StreetView/GoogleMap

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Pourquoi dans la Vallée d'Aoste en Italie la majorité des villes et villages ont des noms français?»

La réponse de Anthony Lapeyre:

Parce que, dans les Alpes, la frontière est placée sur la ligne de crête pour des raisons stratégiques, mais elle est artificielle. Le Val d'Aoste appartenait aux États de Savoie et était administré en français jusqu'à l'unité italienne. Il est devenu région autonome après la Seconde Guerre mondiale. Depuis, le français et l'italien y sont officiels, le dialecte franco-provençal est la langue traditionnelle du pays.

Carte de la Vallée d'Aoste. | GFDL via Wikimedia

Sur l'ensemble du versant italien des Alpes, les dialectes sont franco-provençaux ou provençaux. Le français était la langue administrative en Val d'Aoste, dans les vallées cédées autour de Sestrière, dans les vallées Vaudoises (autour de Torre Pellice/la Tour) et en Castelade (autour de Casteldelfino/Château Dauphin). La langue de Molière n'y fut supplantée qu'au début du XXe siècle.

Sur le versant français, à l'époque savoyarde, on parlait occitan dans le comté de Nice, ligure dans celui de Tende et la limite d'usage entre le français et l'italien, comme langue administrative, était à peu près sur le Var. Là, c'est le contraire qui s'est produit.

Newsletters

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Walmart a immédiatement rappelé toutes les bouteilles vendues.

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

En Colombie, 80 hippopotames vivent en liberté depuis la mort du baron de la drogue.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 16 au 22 octobre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 16 au 22 octobre 2021

Libération de 5.600 détenus birmans emprisonnés pour avoir protesté contre le coup d'État de février, inondations en Inde et évolution de la pandémie... La semaine du 16 au 22 octobre en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio