Parents & enfants / Sciences

La pollution de l'air provoquerait 6 millions de naissances prématurées chaque année

Temps de lecture : 2 min

C'est ce que révèle la toute première analyse sur la charge totale de la pollution extérieure et intérieure combinée dans le monde.

La pollution intérieure des foyers liée aux cuisinières est un facteur de risque important. | Ella Ivanescu via Unsplash
La pollution intérieure des foyers liée aux cuisinières est un facteur de risque important. | Ella Ivanescu via Unsplash

La pollution de l'air est susceptible de causer la naissance prématurée de près de 6 millions d'enfants à travers le monde chaque année, et celle de 3 millions de bébés souffrant d'insuffisance pondérale. Un épidémiologiste de l'Université de Californie à San Francisco, Rakesh Ghosh, est parvenu à ces résultats en combinant plusieurs études scientifiques sur le sujet. Il fournit ainsi la toute première analyse sur la charge mondiale totale de la pollution de l'air extérieur et intérieur combinée, rapporte The Guardian.

La pollution intérieure des foyers est principalement liée aux cuisinières brûlant des combustibles solides tels que le charbon ou le bois. Elle représente près des deux tiers de la charge totale de pollution sur les grossesses en 2019. Ce sont surtout les régions en développement comme l'Asie du Sud-Est et l'Afrique subsaharienne qui sont concernées. «Minimiser l'exposition à la pollution des foyers, dans la mesure du possible, devrait faire partie des messages transmis pendant les soins prénatals», commente Rakesh Ghosh.

Une des principales causes des décès de nouveau-nés

Pour cette étude, l'équipe de Ghosh a examiné 108 articles de recherche sur la pollution intérieure et extérieure en corrélation avec quatre principaux risques de grossesse: l'âge gestationnel à la naissance, la réduction du poids à la naissance, le faible poids à la naissance et la naissance prématurée. Les travaux portaient sur des naissances ayant eu lieu dans 204 pays.

Après avoir contrôlé les facteurs de risque tels que le poids pendant la grossesse, le tabagisme, la consommation d'alcool et la nutrition, les scientifiques ont découvert que la pollution de l'air était l'une des principales causes d'insuffisance pondérale à la naissance et de naissance prématurée, cette dernière étant elle-même l'une des principales causes des 15 millions de décès de nouveau-nés dans le monde chaque année.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Les résultats s'appuient sur des recherches antérieures de Ghosh et de ses collègues, qui ont calculé que la pollution de l'air a contribué à la mort de 500.000 nouveau-nés en 2019. L'équipe de recherche estime qu'en réduisant la pollution de l'air en Asie du Sud-Est et en Afrique subsaharienne, le nombre de naissances prématurées et de bébés avec un faible poids à la naissance pourrait être réduit de près de 78% dans le monde.

Newsletters

Pour une bonne relation parents-enfants, n'attendez pas trop de l'autre

Pour une bonne relation parents-enfants, n'attendez pas trop de l'autre

La quête de la perfection peut d'ailleurs être contre-productive.

En Inde, des parents poursuivent leur fils en justice pour ne pas avoir fait d'enfant

En Inde, des parents poursuivent leur fils en justice pour ne pas avoir fait d'enfant

Dans l'État indien de l'Uttarakhand, Shrey Sagar et sa femme sont en procès pour n'avoir toujours pas procréé après six ans de mariage.

Sur les forums de grossesse, la «positivité toxique» a cédé sa place aux scénarios d'horreur

Sur les forums de grossesse, la «positivité toxique» a cédé sa place aux scénarios d'horreur

C'est pire, et ça fait flipper les futures mères plus que ça ne les aide.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio