Santé

Pourquoi on se jette sur la junk food quand on arrête de fumer

Temps de lecture : 2 min

Les résultats d'une nouvelle étude indiquent que les patients souffrant du sevrage de nicotine consomment plus de calories.

La prise de poids est une crainte très répandue chez les personnes qui envisagent d'arrêter de fumer. | Marc Schaefer via Unsplash
La prise de poids est une crainte très répandue chez les personnes qui envisagent d'arrêter de fumer. | Marc Schaefer via Unsplash

En sevrage de nicotine, les anciens fumeurs ont tendance à se tourner vers les aliments gras et sucrés pour combler le vide. C'est ce qu'indique une nouvelle étude menée à l'Université du Minnesota et dirigée par Mustafa al'Absi. Le psychologue agréé et professeur au département de médecine familiale et de santé biocomportementale a mis en évidence, avec son équipe, le rôle que le système opioïde joue dans ce processus.

Ces fonctions cérébrales sont responsables de la dépendance ainsi que de la régulation de l'appétit. Quand une personne arrête de fumer, son système opioïde peut la conduire à préférer les aliments gras et sucrés pour combler le vide. C'est ce qui explique la ruée sur la junk food, et donc une potentielle prise de poids.

De la malbouffe pour calmer le stress

Pour comprendre les mécanismes enclenchés lors de l'arrêt de la cigarette, les scientifiques ont étudié un groupe de fumeurs et de non-fumeurs âgés de 19 à 75 ans. «Nous avons examiné si le sevrage aigu de la nicotine augmentait ou non la consommation de malbouffe –riche en sel, en graisses et en sucre– et comment les récepteurs anti-stress du système opioïde sont impliqués», expose Mustafa al'Absi.

Les résultats indiquent que les patients en sevrage de nicotine consommaient plus de calories. Les aliments riches en sucres et en gras les aidaient à répondre aux effets négatifs et à la détresse liés à l'arrêt de la cigarette.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Selon le psychologue, cette découverte permettrait de mieux accompagner les personnes qui souhaitent vaincre le tabagisme sans prendre de poids une crainte très répandue chez les fumeurs.

Newsletters

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Selon une nouvelle étude impliquant près de 1.800 participants, un manque de sommeil aigu à l'âge adulte participerait au développement de troubles de la concentration et de la mémoire.

Pourquoi certains gros fumeurs n'auront-ils jamais de cancer du poumon?

Pourquoi certains gros fumeurs n'auront-ils jamais de cancer du poumon?

Selon une récente étude, la réponse à cette question pourrait bien se trouver dans l'ADN.

Variole du singe: devons-nous craindre une nouvelle pandémie?

Variole du singe: devons-nous craindre une nouvelle pandémie?

Différents scénarios sont envisageables, qu'il importe de tous prendre en compte dès maintenant.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio