Politique / Monde

Pourquoi y a-t-il encore autant d’armes nucléaires?

Temps de lecture : 2 min

Le 26 septembre est la journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires.

Des activistes pour la paix arborent des masques de Vladimir Putin et de Joe Biden. Ils manifestent devant l'ambassade américaine à Berlin le 29 janvier 2021 pour demander plus de progrès dans le désarmement nucléaire. | John MacDougall / AFP. 
Des activistes pour la paix arborent des masques de Vladimir Putin et de Joe Biden. Ils manifestent devant l'ambassade américaine à Berlin le 29 janvier 2021 pour demander plus de progrès dans le désarmement nucléaire. | John MacDougall / AFP. 

«Dans les années précédentes, le Royaume-Uni était en train de réduire son arsenal nucléaire mais a maintenant inversé ses plans. C’est le dernier signe d’un processus de désarmement au point mort selon les experts», commence le journaliste Jack Goodman, dans une vidéo de la BBC qui présente la problématique des milliers de missiles nucléaires qui dorment dans des silos autour du monde. Le 26 septembre est la journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires.

S’il y a beaucoup moins de ces armes aujourd’hui qu’au plus fort de la Guerre froide et que les grandes puissances nucléaires (dont la France) ont toutes souscrit au principe de désarmement, on craint désormais une reprise de la course aux armes nucléaires entre les États-Unis, la Russie et la Chine. Théoriquement, il y a cinq pays avec des capacités nucléaires «officielles», indique le journaliste de la Beeb. En plus des trois susnommés, on retrouve le Royaume-Uni et la France. Mais trois autres pays ont également des capacités nucléaires et ont conduit des tests: l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord. Un dernier état, Israël, aurait des armes nucléaires mais n’a jamais confirmé ou infirmé ces informations.

Au total, ces neufs pays détiendraient «environ 13.000 armes nucléaires», explique la Beeb. La grande majorité est encore détenue par les deux ennemis de la Guerre Froide, les États-Unis et la Russie. Ces deux états ont environ 4.000 missiles chacun. Il y a pourtant «clairement eu une réduction dans le nombre d’armes nucléaires», indique Jack Goodman. En 1986, il y avait par exemple 70.000 missiles nucléaires dans le monde. Il y a donc eu «une réduction de 80%», détaille le journaliste.

Mais récemment, les chiffres grossissent à nouveau. Le Royaume-Uni a encore 260 missiles nucléaires alors que le pays de la reine Elisabeth avait prévu de réduire ce chiffre à 180. «L’Inde, le Pakistan et la Chine seraient également en train d’augmenter leur stock», affirme le journaliste de la BBC. La Chine a maintenant le troisième plus gros nombre d’armes nucléaires, dépassant la France. En 1968, une grande partie des états du monde entier ont pourtant signé un traité sur la non-prolifération des armes nucléaires pour réduire le nombre de missiles à zéro. «Mais ça ne risque pas d’arriver de sitôt», conclut le journaliste.

Newsletters

L'Algérie veut-elle la défaite d'Emmanuel Macron?

L'Algérie veut-elle la défaite d'Emmanuel Macron?

L'escalade des tensions entre les deux pays et la rude précampagne électorale française mettent le président sortant dans une posture délicate.

La semaine imaginaire de Jean-Michel Blanquer

La semaine imaginaire de Jean-Michel Blanquer

Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a fait l'actu et imagine son journal de bord.

Historia

Historia

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio