Sciences

Les loutres de mer, héroïnes du changement climatique

Temps de lecture : 2 min

Le mammifère aux pattes palmées est essentiel à l'équilibre de son environnement.

Les loutres de mer, parce qu'elles ont été chassées pendant plusieurs années pour leur fourrure, avaient disparu du Pacifique Nord. | Anchor Lee via Unsplash
Les loutres de mer, parce qu'elles ont été chassées pendant plusieurs années pour leur fourrure, avaient disparu du Pacifique Nord. | Anchor Lee via Unsplash

En aidant les écosystèmes à capter le carbone de l'atmosphère et à le stocker sous forme de détritus d'eau profonde, les loutres de mer contribuent à leur manière à lutter contre le changement climatique.

Leur territoire traditionnel s'étend de la Basse-Californie à l'Alaska en passant par les récifs rocheux de Russie et du Japon. Après avoir été chassées pendant plusieurs années pour leur fourrure, elles refont doucement surface dans ces eaux côtières du Pacifique Nord, et leur réapparition met en évidence le rôle de régulateur majeur qu'elles jouent.

La loutre, l'oursin, le crabe et le varech

Les loutres de mer permettent en effet de protéger le varech, ce mélange indéterminé d'algues vertes, brunes et rouges, qui se charge de capter et de stocker le carbone de l'atmosphère dans les fonds marins, l'empêchant d'être reconverti en dioxyde de carbone et donc de participer au changement climatique. En présence de loutres de mer, le varech prospère, alors qu'il a été observé que lorsqu'elles ne sont pas là, les forêts de varech deviennent essentiellement des déserts sous-marins.

Comment protègent-elles cet écosystème? Grâce à leur appétit vorace. Les loutres de mer sont en effet de grosses mangeuses d'oursins, qui se nourrissent eux-mêmes de varech. En les mangeant et en empêchant cette espèce de proliférer, elles protègent le varech. C'est ce qui fait dire à Heidi Pearson, biologiste marine à l'université d'Alaska Sud-Est, que les loutres de mer sont une espèce «clé de voûte» responsable de la stabilité de l'ensemble de l'écosystème.

Par ailleurs, les loutres protègent également les algues, là aussi grâce à leur appétit. Dans ces zones maritimes, les escargots et les limaces ont une action bénéfique sur les algues en les nettoyant, ce qui assure leur croissance. Mais ces animaux sont mangés par les crabes. Sauf que les loutres mangent les crabes... et voilà les limaces et les escargots préservés.

Seule ombre au tableau, selon certains: les loutres de mer affecteraient la pêche commerciale, ce qui rendrait sa réintroduction dérangeante.

Newsletters

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Le problème de résistance des cellules cancéreuses aux thérapies anti-hormonales a enfin une solution.

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Alors que le virus, improprement appelé «variole du singe», se diffuse de manière inhabituelle en Europe, il est nécessaire de mettre en place des stratégies viables pour tenter de stopper l'épidémie.

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

L'Union européenne semble se focaliser sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone. Quitte à oublier la perte de biodiversité massive.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio