Monde

Les vélos: ce qu'ils disent sur nous

Temps de lecture : 2 min

lomobike
lomobike

Une chose est sûre, les Etats-Unis ne sont pas mondialement connus pour leur amour du vélo... nombreux sont les Américains qui n'hésitent pas à prendre leur voiture pour aller faire leur courses à quatre «blocs» de distance. Mais cela commence à changer. Et d'après le Huffington Post, une ville à vélos en dit long sur ses habitants.

D'abord, une ville est d'autant plus sûre qu'elle a des vélos, «parce que les gens se sentent à l'aise dans la rue». Les habitants sont aussi en meilleure santé et plus actifs : l'association contre l'obésité juvénile de la Maison Blanche a même inclus dans ses recommandations la pratique du vélo. Enfin, les habitants ont une conscience plus écologique puisqu'ils ont l'habitude de pédaler plutôt que de prendre leur voiture.

Le Huffington Post insiste sur les progrès récents en matière de promotion du vélo. Le ministre des Transports vient de délivrer une recommandation sans précédent qui établit comme modes de transports le vélo et la marche sur un pied d'égalité avec la voiture. Le magazine Bicycling vient de nommer ses 50 bike Friendly Cities, and the winner is... Minneapolis. New York arrive 8e.

Selon un récent sondage, la pratique du vélo a augmenté de 36% depuis 2005, mais pour quel résultat? Aujourd'hui seuls 0,55% des Américains font régulièrement leurs trajets en vélo. Ce que ne manque pas de justifier le Huffington Post: les terrains sont plus accidentés qu'en Europe et les distances bien plus grandes.

[Lire l'article sur The Huffington Post]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Lomo Bike/moriza via Flickr CC License by

À REGARDER SUR SLATE : Le diaporama Magnum à l'occasion du mois du vélo aux Etats-Unis

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Plongée dans la logorrhée du futur ex-président américain.

Des policiers anglais couchaient avec les «cibles» qu'ils espionnaient

Des policiers anglais couchaient avec les «cibles» qu'ils espionnaient

Au Royaume-Uni, une enquête publique tente de faire la lumière sur les pratiques très controversées de policiers infiltrés auprès de divers groupes militants.

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

La nomination d'Effie Eitam à la tête du Yad Vashem a suscité la colère des historiens et des rescapés de la Shoah.

Newsletters