Sports

Ciryl Gane, le «Bon Gamin» en passe de faire exploser le MMA en France

Temps de lecture : 9 min

Combattant français des arts martiaux mixtes, ce champion invaincu, intelligent et posé a découvert sa première cage il y a seulement trois ans. Fait inédit, son prochain combat pour le titre mondial UFC poids lourds pourrait avoir lieu dans l'Hexagone.

Ciryl Gane s'amuse à décomposer un coup de coude, lors d'un concert organisé par son ami le rappeur Ichon, du collectif Bon Gamin, jeudi 9 septembre au parc Floral. | Geoffrey Le Guilcher
Ciryl Gane s'amuse à décomposer un coup de coude, lors d'un concert organisé par son ami le rappeur Ichon, du collectif Bon Gamin, jeudi 9 septembre au parc Floral. | Geoffrey Le Guilcher

Le combat opposant «The Predator» contre «Bon Gamin» aura-t-il lieu en France? Ce mardi 14 septembre, Ciryl Gane rencontre pour la première fois Roxana Maracineanu, la ministre déléguée chargée des Sports. C'est elle la femme politique qui, en 2020, a légalisé en France le MMA –acronyme anglais pour arts martiaux mixtes. Et c'est lui, Ciryl Gane, alias «Bon Gamin», le combattant invaincu (dix victoires – zéro défaite), qui est en passe de braquer un coup de projecteur sans précédent sur sa discipline dans l'Hexagone.

Au menu des échanges avec la représentante du gouvernement français: son prochain combat, début 2022. «Je suis favorable à la tenue de ce combat en France, nous confie la ministre Roxana Maracineanu. Grâce au pass sanitaire, on est prêts pour de tels événements dans des salles ou dans des stades à jauge pleine.»

Ciryl Gane combattra le Camerounais Francis Ngannou, alias «The Predator». L'histoire prend une tournure un peu folle dès lors qu'on précise que le Predator en question, actuel champion du monde poids lourds évoluant aux États-Unis, fut un temps l'ex-partenaire de salle de Ciryl Gane –la MMA Factory situé dans le XIIe arrondissement de Paris. Deux hommes révélés et formés par un même coach hors norme, Fernand Lopez, doivent donc désormais s'affronter sur le toit du monde. Conor McGregor, légende du MMA et expert en storytelling médiatique, n'a pu retenir un commentaire chargé de promesses: «Quite interesting» (plutôt intéressant).

Le 7 août dernier à Houston, Ciryl Gane a remporté par TKO (KO technique) une ceinture de champion du monde intérimaire chez les poids lourds, la catégorie reine. Il est ainsi devenu le premier Français à conquérir une ceinture de l'UFC (Ultimate Fighting Championship), la plus grande ligue mondiale consacrée à ce sport de combat.

Dans la cage, lorsqu'on lui remet l'énorme ceinture dorée, Ciryl Gane ne tarde pas à la poser sur les épaules de son coach. Fernand Lopez lutte de toutes ses forces pour ne pas pleurer. «Si j'ouvrais ma bouche, je fondais en larmes, confesse aujourd'hui ce dernier. C'était trop d'émotion, trop de gentillesse de sa part.» Ciryl Gane considère son coach comme «un grand frère», lequel lui rend la métaphore familiale et parle d'une «relation d'amour». Depuis sa victoire contre Lewis, Ciryl Gane est numéro 2 au classement mondial UFC des poids lourds derrière Francis Ngannou.

La rencontre entre un coach et son élève

Tout a débuté en 2017. Cette année-là, un ami de Fernand Lopez –le chef cuisinier Alexandre Bella Ola– amène dans sa salle un jeune homme qui s'appelle Ciryl et qui pratique la boxe thaï. «Quand ce jeune me dit qu'il est poids lourd, se souvient Fernand Lopez, je pense qu'il rigole. Il a une baby face et je le trouve maigre.» Par politesse, Fernand Lopez lui demande où il en est. «Ciryl m'explique alors qu'il va affronter Brice Guidon, un tueur à gage du muay thaï (boxe thaï) poids lourd. Là, je me dis que soit ce mec est un mytho, soit il va se faire découper.»

Peu de temps après, Ciryl Gane envoie à Fernand Lopez une photo d'un article relatant sa victoire par KO. Le coach se penche alors sur ses précédents combats en vidéo: il hallucine. Fernand Lopez demande à Ciryl Gane de venir sur-le-champ dans sa salle, la MMA Factory de la Porte Dorée. Plus précisément, juste à côté de sa salle, dans un café où le coach reçoit encore aujourd'hui, en mangeant un pavé de saumon à 16h. «À cette table-là (il pointe une table voisine de la nôtre), je lui ai dit: “Tu vas arrêter la boxe thaï pour passer au MMA, et dans trois ans tu seras peut-être champion du monde poids lourd. Rentre chez toi avec ce contrat, réfléchis et signe-le.”» Le chef cuisinier Alexandre Bella Ola confirme cet enthousiasme débordant: «Fernand m'a rappelé et m'a dit: “Je crois que tu ne sais pas ce que tu as fait en amenant ce mec chez moi, c'est énorme. Et en plus, il est gentil.”»

Fernand Lopez à quelques pas de sa salle, la MMA Factory. | Geoffrey Le Guilcher

Dans cet univers réputé violent, ce nouvel élève dénote: il est posé, réfléchi et ne se bagarre pas en dehors des rings. Ainsi, quand il a fallu choisir son surnom de combattant, Ciryl Gane n'a pas emprunté la voie agressive suivie par la concurrence (quelques exemples piochés parmi les champions actuels: «The Nigerian Nightmare», «The Predator», «The Hulk», «The Black Beast», idem chez les championnes: «Lioness of the Ring», «Bullet», «Thug Rose»). «Avec mon coach, se souvient Ciryl Gane, on cherchait des mots en anglais genre “Baby face” ou “Good kid”, et puis j'ai vu mon tatouage “Bon Gamin” inscrit sur ma cuisse, et là, c'est vite devenu évident.»

Depuis lors dans l'octogone, aussi appelé «la cage», où se déroulent les combats de MMA, le speaker hurle à chaque combat «Bon gamin!». Pour Ciryl, l'expression incarne «un état d'esprit» véhiculé par un collectif d'amis proches et musiciens, dont les figures centrales sont les rappeurs Ichon, Loveni et le beatmaker Myth Syzer. «Bon gamin, résume Ciryl, c'est cette pensée commune “fais ce que t'as envie de faire, fais le bien. Et puis tout est possible dans cette vie.”»

D'éboueur à champion

Avant de gagner environ 350.000 dollars en un seul combat, Ciryl Gane a connu plusieurs vies. Originaire de La Roche-sur-Yon, le combattant évoque une jeunesse «avec pas beaucoup d'argent». «Papa était conducteur de car et maman travaillait à l'usine. Ils faisaient tous les deux des métiers durs, pas bien payés, en mode smicards. Mais j'ai grandi avec beaucoup d'amour, beaucoup d'éducation et des valeurs.» Adolescent, il bégaye. «Jusqu'au collège, confie l'athlète, quand il fallait faire une prise de parole ou dès qu'il y avait du stress, les vieux démons ressortaient. Mais mes parents ont fait ce qu'il y avait à faire.»

Pour son entrée dans la vie professionnelle, Ciryl Gane connaît une nouvelle fois «les galères de sous». Il enchaîne une kyrielle de métiers: éboueur, divers postes dans une usine de beurre, vendeur dans la téléphonie, vendeur de literie puis de meuble. L'année de ses 24 ans, un ami lui propose de s'essayer à la boxe thaïlandaise. Jusqu'ici, Ciryl Gane s'était rêvé un temps footballeur de haut niveau, puis basketteur. La boxe thaïlandaise est son premier sport individuel, son premier sport de combat, et sa première révélation. En seulement trois ans de pratique, il va gagner tous ses combats professionnels (treize victoires - zéro défaite) jusqu'à battre le champion du monde WBC Yassine Boughanem.

«Les gens n'ont pas vu 40% de Ciryl»

Quand il s'agit des capacités de son protégé, Fernand Lopez distribue les superlatifs: «Les gens n'ont pas vu 40% de Ciryl, explique l'entraîneur. Quand je dis qu'il pourrait être le prochain Mohammed Ali, je suis modeste, en fait. Dans le jeu de jambes, je pense qu'il est meilleur que lui. Dans sa précision de toucher sans être touché, il est aussi meilleur.» Ciryl Gane aime sautiller sans interruption sur le ring ou dans la cage, il semble parfois voler quand ses adversaires ont l'étrange idée de marcher.

Ainsi, juste après son dernier combat contre Derrick Lewis, Dana White, le président de l'UFC ,a déclaré à propos de Gane: «Ce gars est un poids lourd dur à cuire et puissant qui bouge comme un middleweight. Je ne me rappelle plus des chiffres, mais Gane l'a touché une centaine fois et Derrick a dû le toucher trois fois. Il est super talentueux.»

«Quand je dis qu'il pourrait être le prochain Mohammed Ali, je suis modeste, en fait. Dans le jeu de jambes, je pense qu'il est meilleur que lui.»
Fernand Lopez, coach

Ceci étant, Fernand Lopez affirme que «son plus gros atout, c'est le mental», avant de narrer un événement passé inaperçu, lors du second combat de Ciryl Gane en MMA.

Le 21 septembre 2018, le combattant français affronte le Canadien Adam Dyczka. Après avoir dominé le premier round, Ciryl Gane fait face à deux problèmes. «À la pause, je comprends que je me suis luxé un gros orteil sur un front kick. Sur le coup, j'avais cru qu'il y avait un trou dans le sol.» Le second souci est plus grave. Il ne comprend pas pourquoi, mais il est hors d'haleine et peine à respirer. «J'ai une douleur intense au niveau d'un poumon.» Fernand Lopez lui demande s'il veut déclarer forfait, mais Ciryl souhaite combattre un round supplémentaire. Second round où il met Adam Dyczka KO technique avant de quitter la cage pour les urgences. Verdict: il a combattu avec un pneumothorax (décollement d'un poumon). Il passe directement sur la table d'opération.

Un coach jusqu'au-boutiste

Fernand Lopez, surnommé «Le King» par ses élèves, a fondé la MMA Factory. Cet ex-combattant est désormais entraîneur, promoteur de combats et professeur à l'INSEP. Sa prise en main des athlètes couvre des champs aussi larges qu'inattendus: arts martiaux, mais aussi nutrition, travail de la pliométrie (une méthode scientifique qui multiplie l'explosivité et la puissance musculaire) ou encore séances avec un coach en développement cognitif. Ce dernier, un certain Ryan Gillet, enseigne par exemple le jonglage à Ciryl Gane ou lui fait faire des allers-retours en équilibre sur le dossier d'un banc public.

Devançant les outils nécessaires pour faire carrière aux États-Unis, terre promise du MMA, Fernand Lopez fait aussi suivre à ses athlètes des cours d'anglais et des séances de média training. Ce «package Lopez», Francis Ngannou en a bénéficié quand il était sans-papiers en France. Fernand Lopez l'a repéré, entraîné, puis convaincu de faire du MMA (alors que le Camerounais penchait pour la boxe anglaise) jusqu'à l'amener dans les cages de l'UFC. Ngannou s'est alors fait connaître pour son punch dévastateur, capable de renverser un combat –voire de mettre KO– en un seul coup. Les deux hommes s'appelaient entre eux «free boy»: «C'est une expression africaine, précise Fernand Lopez, lui aussi camerounais. Car on estime être libre en Europe.» Alors que Francis Ngannou devient une star, la distance entre les deux hommes s'agrandit. Fernand Lopez le juge ingrat, enfant gâté. De son côté, Ngannou estime que son coach veut s'attribuer son succès. La séparation s'impose.

Une première du MMA en France?

Prochaine étape: Francis Ngannou, numéro 1 mondial, contre Ciryl Gane, numéro 2. Un tel combat aura-t-il lieu pour la première fois en France? Dana White, le patron de l'UFC, a déclaré au soir de la dernière victoire de Ciryl Gane: «On travaille depuis longtemps pour aller en France, maintenant c'est possible. On a en plus un partenariat télé en France. Nous y voilà. Quand tu veux créer des combats ou des combattants, tu veux que les meilleurs gars s'affrontent. Cela ne pouvait pas mieux se passer! On n'aurait même pas pu l'écrire. C'est magnifique.» La ministre des Sports va dans le même sens: «Nous avons légalisé le MMA pour l'encadrer, le contrôler, mais aussi pour permettre à nos champions français comme Ciryl Gane de combattre en France. Nous aurions grand plaisir à accueillir un tel combat.»

Guillaume Duseaux, fondateur de La Sueur, un média spécialisé dans les sports de combats, détaille la stratégie de l'UFC pour pénétrer un nouveau marché national: «La volonté de l'UFC, c'est de frapper très fort quand ils font un événement. Par exemple, quand ils ont organisé en Australie la rencontre entre Whittaker [qui était alors le champion australien de la catégorie middleweight de l'UFC, ndlr] et Adesanya, ils savaient que tout un pays se passionnerait pour le combat, et même tout un continent. Ce fut la plus grosse affluence de l'histoire de l'UFC, plus grosse qu'un combat de McGregor à Las Vegas. Ils se disent probablement que la même chose peut se produire entre Ngannou et Gane.»

Ciryl Gane et sa ceinture UFC de champion du monde intérimaire chez les poids lourds. | Geoffrey Le Guilcher

Ciryl Gane l'assure, le fait que Francis Ngannou soit un ancien élève de son coach ne change rien. «Moi, je n'ai pas d'histoire avec Francis. C'est juste un super adversaire. C'est un combat comme un autre si ce n'est que je le prends comme le plus gros challenge de ma carrière.» Francis Ngannou semble sur la même ligne. Après la dernière victoire de Ciryl Gane, le champion du monde a tweeté: «Une performance impressionnante de Gane! Il est maintenant un candidat légitime. À bientôt mon garçon. Les vrais savent.»

Le «bientôt» pourrait être pour janvier ou février 2022. Reste juste à savoir si l'octogone se posera dans l'Hexagone.

Newsletters

Un bus autonome Toyota renverse un athlète paralympique malvoyant

Un bus autonome Toyota renverse un athlète paralympique malvoyant

Le judoka japonais Aramitsu Kitazono a été percuté par le véhicule alors qu'il traversait un passage piéton dans le Village paralympique de Tokyo.

Les événements en Afghanistan privent les athlètes de Jeux paralympiques

Les événements en Afghanistan privent les athlètes de Jeux paralympiques

Zakia Khudadadi, en taekwondo, et Hossain Rasouli, en athlétisme, devaient atterrir à Tokyo le 17 août.

Lionel Messi au PSG, nouvel accessoire dans la stratégie géopolitique du Qatar

Lionel Messi au PSG, nouvel accessoire dans la stratégie géopolitique du Qatar

À travers l'achat du joueur argentin, les propriétaires qataris du club parisien se donnent toutes les chances de remporter un titre européen à quelques mois du début de la Coupe du monde 2022.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio