Monde

Le mensonge le plus bête de l'année

Slate.fr, mis à jour le 19.05.2010 à 0 h 21

Dans un article qualifié de véritable «bombe» par le journaliste de The Atlantic Joshua Green, le New York Times rapporte que le procureur général du Connecticut Richard Blumenthal, successeur désigné du sénateur Chris Dodd, a menti sur ses états de service au sein de l'armée américaine. «Nous avons appris quelque chose d'important depuis l'époque où j'ai combattu au Vietnam», a déclaré le candidat démocrate à un groupe de vétérans en mars 2008. «Et vous en êtes l'illustration. Quoi que l'on pense d'une guerre, quel que soit le nom que nous lui donnons -Afghanistan ou Irak- nous devons un soutien inconditionnel aux hommes et aux femmes de l'armée.»

Un argument qui se tiendrait si Blumenthal avait vraiment fait le Vietnam, ce qui n'est simplement pas vrai. «Il a obtenu au moins cinq reports militaires de 1965 à 1970 et a pris des mesures répétées pour ne pas avoir à aller à la guerre», écrit le New York Times. Au lieu de cela, il a passé son diplôme à Harvard, a travaillé comme assistant spécial de Katharine Graham, rédactrice en chef du Washington Post à l'époque, et a étudié grâce à une bourse en Angleterre.

Blumenthal a bien fini par rejoindre les réservistes des Marines, ce qui lui a permis de rester à Washington pour travailler sur des projets locaux, comme organiser des distributions de jouets aux enfants pauvres. «Mais le plus étonnant dans le cas de Mr. Blumenthal est le contraste entre les nombreuses mesures qu'il a prises pour éviter le Vietnam, et la manière trompeuse avec laquelle il parle aux vétérans lors des cérémonies et autres évènements patriotiques», rapporte le New York Times.

Sachant que cette affaire pourrait sérieusement compromettre sa course au Sénat, Blumenthal a avoué dans une interview lundi 17 mai qu'il s'était mal exprimé sur ses états de service. «Mon intention a toujours été d'être entièrement clair, précis et franc, par respect pour les vétérans qui ont combattu au Vietnam», a-t-il déclaré. Mais Joshua Green pense, comme beaucoup, qu'il est trop tard. «Il semblait capable d'arriver au poste» de sénateur, écrit-il sur son blog. «Mais cela ne semble plus probable

[Lire les articles du New York Times et de The Atlantic]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Vietnam War Memorial (Washington DC), ~MVI~ via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte