Santé

Pouvez-vous fumer du cannabis le soir et rester productif au travail le lendemain?

Temps de lecture : 2 min

Oui.

La France compte parmi les plus gros consommateurs de cannabis d'Europe. | Shelby Ireland via Unsplash
La France compte parmi les plus gros consommateurs de cannabis d'Europe. | Shelby Ireland via Unsplash

Manque de concentration, somnolence ou flemme, la fumette n'est pas réputée pour fabriquer des bourreaux du travail. Une étude américaine publiée en 2020 révèle pourtant que fumer du cannabis le soir n'aurait pas d'impact négatif sur les performances professionnelles des consommateurs le lendemain: tout est une question de timing.

Recueillant les données de 281 employés, couplées à des entretiens avec leurs supérieurs directs, les professeurs Jeremy B. Bernerth, de l'université d'État de San Diego, et H. Jack Walker, de l'université d'Auburn, ont étudié les effets de la prise de cannabis dans le temps, afin de déterminer quels étaient les comportements les plus à risques.

Choisir son moment

Suivant toute attente, fumer du cannabis juste avant d'effectuer une tâche ou pendant ses heures de travail entrave considérablement les capacités des travailleurs, entraînant des attitudes contre-productives et réduisant leur capacité à aider des collègues. Pour autant, prendre régulièrement un joint après le travail n'aurait pas d'impact, ni positif, ni négatif, sur les performances des employés.

Par comparaison, les effets de la consommation d'alcool sont bien plus alarmants, même lorsque celle-ci a lieu après les horaires de travail. Une autre étude montre ainsi qu'une forte consommation d'alcool a tendance à entraîner une baisse de la productivité, une hausse de l'absentéisme, des comportements inappropriés et de mauvaises relations avec les collègues.

Toutefois, si l'alcool demeure la substance la plus fréquemment retrouvée dans l'organisme des conducteurs impliqués dans des accidents de la route mortels, le cannabis est la seconde: sa consommation reste associée à une hausse des risques pris au volant.

Forte consommation française

La France compte parmi les plus gros consommateurs de cannabis d'Europe. D'après l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, 11% des Français âgés de 15 à 64 ans ont consommé du cannabis au cours de l'année écoulée (contre une moyenne européenne de 7,1%), et 44,8% ont déjà essayé au moins une fois dans leur vie.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Alors que plusieurs pays ont déjà légalisé la consommation de cannabis, la France fait partie des pays européens les plus répressifs concernant son usage, la consommation de cannabis constituant une infraction pénale, susceptible de conduire à une peine de prison.

Newsletters

Fumer un joint pour s'endormir n'est pas une si bonne idée

Fumer un joint pour s'endormir n'est pas une si bonne idée

Une étude a établi un lien entre consommation de cannabis et troubles du sommeil.

Un vieux masque rangé dans son sac à main ou sa poche reste-t-il efficace?

Un vieux masque rangé dans son sac à main ou sa poche reste-t-il efficace?

Il est loin le temps où nous traitions nos masques en respectant scrupuleusement les règles indiquées par les spécialistes du Covid-19. Faut-il s'en inquiéter?

Cluster

Cluster

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio