Culture

500 contrefaçons d'œuvres de Francis Bacon saisies en Italie

Temps de lecture : 2 min

Un collectionneur de Bologne, déjà sous le coup de deux enquêtes, est le principal suspect dans cette affaire de faux.

Un tableau de Francis Bacon intitulé Tête d'homme est exposé à la maison de vente aux enchères Christie's, à Londres, le 9 octobre 2020. | Glyn Kirk / AFP
Un tableau de Francis Bacon intitulé Tête d'homme est exposé à la maison de vente aux enchères Christie's, à Londres, le 9 octobre 2020. | Glyn Kirk / AFP

C'est à Bologne, dans le nord-est de l'Italie, que cinq personnes ont été inculpées pour association de malfaiteurs en vue d'authentifier et de faire circuler de fausses œuvres d'art, fraude et blanchiment d'argent.

Au total, 500 contrefaçons du célèbre peintre britannique Francis Bacon ont été saisies par les autorités italiennes, ainsi que de l'argent liquide et d'autres objets dont la valeur est estimée à près de 3 millions d'euros.

Une collection en toc

Le principal suspect est un collectionneur, qui faisait déjà l'objet de deux enquêtes depuis 2018: l'une lancée par la police, l'autre par les autorités fiscales.

Il y a trois ans, la police avait découvert à son domicile bolognais «de nombreuses œuvres d'art contemporain […], dont deux dessins [censés être] signés par Francis Bacon», tandis que le fisc avait pu constater des «flux financiers avec des pays étrangers […] incompatibles avec ses sources de revenus légales».

Francis Bacon, mort en 1992, demeure à ce jour l'un des peintres les plus cotés sur le marché de l'art. En 2013, une vente aux enchères organisée chez Christie's, à New York, adjugeait les fameuses Trois études de Lucian Freud, réalisées en 1969, à la somme de 142,4 millions de dollars. Le triptyque en devenait l'œuvre la plus chère au monde vendue aux enchères, passant devant Le Cri d'Edvard Munch, qui détenait le record jusqu'alors (119,9 millions de dollars en 2012). Il a depuis été dépassé par des œuvres de Modigliani, Picasso et Léonard de Vinci, dont le Salvator Mundi a été vendu en 2017 au prince héritier d'Arabie saoudite Mohamed Ben Salman au prix de 450 millions de dollars.

Newsletters

«Ça me rappelle Woodstock»: mais qui sont ces vieux que vous croisez en festival électro?

«Ça me rappelle Woodstock»: mais qui sont ces vieux que vous croisez en festival électro?

Pourquoi ne pourrions-nous pas faire la fête jusqu'à la fin de notre vie? Si la musique électronique est victime d'un sacré paquet de clichés, les plus de 65 ans aussi.

Quatre lumières tamisées pour le début de l'automne

Quatre lumières tamisées pour le début de l'automne

«La Voix d'Aïda» de Jasmila Žbanić, «Tout s'est bien passé» de François Ozon, «La Troisième Guerre» de Giovanni Aloi et «Stillwater» de Tom McCarthy attirent l'attention parmi les pléthoriques sorties de la semaine.

De quelles personnes réelles Proust s'est-il inspiré pour écrire «La Recherche»?

De quelles personnes réelles Proust s'est-il inspiré pour écrire «La Recherche»?

La publication d'inédits est l'occasion de revenir sur les origines du chef-d'œuvre de Marcel Proust et la transposition fictionnelle de son entourage.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio