Santé

Les liens entre dérèglements menstruels et vaccins contre le Covid vont être étudiés à grande échelle

Temps de lecture : 2 min

Depuis cet été, de nombreuses femmes signalent des retards de règles ou, à l'inverse, des flux abondants et des saignements plusieurs fois dans le même mois.

Les recherches sur les possibles liens entre dérèglements menstruels et vaccin contre le Covid vont être financées à hauteur de 1,67 million de dollars. | Natracare via Unsplash
Les recherches sur les possibles liens entre dérèglements menstruels et vaccin contre le Covid vont être financées à hauteur de 1,67 million de dollars. | Natracare via Unsplash

Cinq études financées par les National Institutes of Health (NIH, Instituts américains de la santé) vont être initiées pour évaluer les liens potentiels entre les vaccins contre le Covid et les dérèglements menstruels. Entre 400.000 et 500.000 personnes vont être suivies et un budget de 1,67 million de dollars (1,41 million d'euros) a été aloué aux instituts chargés de ces recherches dont l'Université de Boston, la Harvard Medical School ou encore l'Université Johns-Hopkins.

Cette étude est très attendue, car de nombreuses femmes font état de modifications de leurs cycles menstruels à la suite de la vaccination contre le Covid-19.

«Personne ne s'attendait à ce que cela affecte le système menstruel»

Les scientifiques examineront les personnes qui ne sont pas encore vaccinées contre le Covid, puis celles qui ont l'intention de l'être et celles qui ne le souhaitent pas, afin d'évaluer au mieux les changements éventuels des cycles menstruels. Des adolescentes, des personnes trans et des personnes non binaires feront partie de l'étude.

Pour Diana Bianchi, directrice de l'Institute of Child Health and Human Development de l'agence, qui finance la recherche avec l'Office of Research on Women's Health du NIH, l'objectif est d'apporter des réponses et des informations aux femmes qui se questionnent.

«Je pense que c'est le plus gros problème: personne ne s'attendait à ce que cela affecte le système menstruel, car les informations n'étaient pas collectées dans les premières études sur les vaccins», indique-t-elle. La directrice de l'institut estime que cette absence de recherches montre «que les études de sécurité des vaccins ne pensent pas nécessairement à la santé reproductive des femmes».

En effet, aucune étude publiée jusqu'à présent n'a travaillé sur les possibles liens entre le vaccin contre le Covid et les menstruations. Depuis cet été, plusieurs femmes signalent des retards de règles ou, à l'inverse, des flux abondants et des saignements plusieurs fois dans le même mois.

Ces dérèglements pourraient être attribués aux réponses immunitaires du corps face au vaccin ainsi qu'à leurs impacts sur l'utérus, au stress lié à la pandémie, aux changements de mode de vie, ou encore au virus lui-même, détaille le NIH.

Newsletters

Covid-19: dérembourser les «tests de confort», est-ce vraiment une bonne idée?

Covid-19: dérembourser les «tests de confort», est-ce vraiment une bonne idée?

Le processus de dépistage pourrait vite devenir contraignant, pas totalement sécurisé sur le plan sanitaire, et engorger le système de santé de premiers recours.

Des garderies finlandaises ont fait jouer les enfants dans des petites forêts, et cela a changé leur système immunitaire

Des garderies finlandaises ont fait jouer les enfants dans des petites forêts, et cela a changé leur système immunitaire

Les résultats de cette étude s'inscrivent dans le sens de l'«hypothèse de la biodiversité».

Un nouveau traitement «hautement efficace» contre le cancer des ovaires est à l'étude

Un nouveau traitement «hautement efficace» contre le cancer des ovaires est à l'étude

La combinaison médicamenteuse fonctionne si bien que l'essai entre en phase 2.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio