Monde

L'étonnante réaction de Donald Trump aux attentats du 11-Septembre

Temps de lecture : 2 min

L'interview en direct avait pourtant bien commencé, mais Trump n'a pas pu s'empêcher de faire du Trump.

Une rose a été déposée sur le mémorial du 11-Septembre à Manhattan, où sont recensés les noms des victimes. | Aaron Lee via Unsplash
Une rose a été déposée sur le mémorial du 11-Septembre à Manhattan, où sont recensés les noms des victimes. | Aaron Lee via Unsplash

Donald Trump est le roi du scandale, depuis bien longtemps. Le tragique événement que furent les attentats du 11 septembre 2001 n'a pas refroidi ses ardeurs. C'est ce que met en évidence The Independent, avec une archive vieille de 20 ans. Lorsque le World Trade Center s'est effondré, la chaîne de télévision WWOR a accordé une interview téléphonique à Donald Trump en direct. Le magnat de l'immobilier a alors eu cette réaction déconcertante: il s'est vanté de posséder désormais le plus haut bâtiment de Manhattan.

L'échange avait pourtant bien débuté pour le milliardaire. Il s'exprimait sur les attentats «incroyables» qui venaient de se produire. Depuis la fenêtre de son Trump Building –situé au 40 Wall Street à New York– le futur président des États-Unis avait une vue direct sur les tours jumelles. «Pendant des années, je regardais droit devant et je voyais l'Empire State Building en premier plan et le World Trade Center en deuxième plan. Maintenant je ne vois plus rien», confiait-il. Mais une question du journaliste Alan Marcus est venue changer la donne.

Fake news

«Avez-vous des dégâts?», demande le présentateur à Donald Trump, alors présent dans le Trump Building. Tandis que 2.977 personnes perdaient la vie ce 11 septembre 2001, le milliardaire a répondu: «Le 40 Wall Street était la deuxième tour la plus haute de Downtown Manhattan. Et elle était la plus grande avant la construction du World Trade Center. Lorsqu'ils ont construit les tours jumelles, elle est devenue la deuxième tour la plus grande. Et maintenant, c'est la plus haute.»

Outre le manque de tact de cette réponse, elle constitue une fake news. C'est ce qu'a prouvé le Washington Post en 2018. D'après les données du Conseil des bâtiments hauts et de l'habitat urbain, le Trump Building n'a jamais été en première ni seconde position des édifices les plus hauts avant la construction du World Trade Center. Ce n'était pas non plus le cas après l'effondrement des tours jumelles. Il faut remonter aux années 1930 pour que cette assertion soit vraie... soit bien avant la naissance de Donald Trump.

Newsletters

La rupture par l'Australie du «contrat du siècle» ne devrait surprendre personne

La rupture par l'Australie du «contrat du siècle» ne devrait surprendre personne

Pour Canberra, le dilemme était simple: se conduire en nation souveraine et respecter le contrat passé avec la France, ou privilégier sa sécurité et son lien de longue date avec Washington.

En Algérie, le drapeau berbère de la discorde

En Algérie, le drapeau berbère de la discorde

La chasse est lancée contre le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie.

En Chine, la main visible du PCC se referme sur des pans entiers de la société

En Chine, la main visible du PCC se referme sur des pans entiers de la société

Le Parti communiste chinois prépare de nouvelles régulations pour lutter contre les monopoles dans les secteurs de la technologie, de l'éducation, des transports et de la santé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio