Monde

Aux États-Unis, une détenue s'évade de prison en usurpant l'identité d'une autre

Temps de lecture : 2 min

Alors que la fugitive est activement recherchée, le shérif chargé de la sécurité du comté de Randolph dans le Missouri a accordé les circonstances atténuantes au personnel pénitentiaire.

Ellen Renay Globe s'est rendue coupable de fraude. | Matthew Ansley via Unsplash.
Ellen Renay Globe s'est rendue coupable de fraude. | Matthew Ansley via Unsplash.

Digne de Prison Break. C'est une évasion assez inédite qui s'est produite le samedi 28 août dans l'établissement pénitentiaire du comté de Randolph, dans le Missouri. Une jeune femme, âgée de 24 ans, est parvenue à s'échapper en usurpant l'identité d'une codétenue.

Ellen Renay Globe exécutait une peine de prison après avoir été condamnée pour cinq chefs d'accusation dont un cambriolage. Elle a joué sur une somme de ressemblances physiques –couleur des yeux et des cheveux, taille, corpulence– qui expliquent qu'on ait pu la confondre avec sa camarade de détention. Mais ces points communs ne suffisent pas à comprendre comment la fuyarde a réussi à tromper le personnel du pénitencier. D'après The Independent, Ellen Renay Globe s'est également servie de détails personnels qu'elle détenait sur celle dont elle a fait son modèle et qui lui ont été utiles pour parvenir à ses fins. En agissant ainsi, la jeune femme s'est rendue coupable de fraude, a déclaré le shérif Aaron Wilson, chargé de la sécurité du comté, devant la caméra de Komu TV.

Une évasion discrète et réussie

Les événements ont joué en faveur d'Ellen Renay Globe. Elle a profité de son transfert vers une autre cellule, le temps que la sienne soit nettoyée. La fugitive a saisi l'occasion pour mettre son plan d'évasion à exécution. La jeune femme s'est retrouvée en compagnie d'une autre prisonnière, appelée à être libérée dans la journée, explique le shérif Aaron Wilson dans les colonnes de The Independent. Lorsque cette dernière a été appelée, Ellen Renay Globe a pris sa place. Après avoir signé quelques papiers, elle est sortie de l'établissement par la grande porte. Le shérif parle d'une «libération accidentelle» qui a mis du temps à être détectée.

Le représentant de la loi n'excuse pas les événements qui se sont produits, mais il a modéré la responsabilité des personnels pénitenciaires en leur accordant les circonstances atténuantes, devant la caméra de Komu TV: «Si vous mettiez les photos [de ces deux femmes] ensemble, vous ne seriez pas en mesure de faire la différence», a-t-il déclaré. Une équipe de recherche a été constituée pour retrouver la fugitive, qui réside dans le comté de Randolph. L'incident a été qualifié «d'isolé» par le shérif, qui a néanmoins ouvert une enquête interne. Les mesures de sécurité et la politique de l'établissement pourraient être revues.

Newsletters

La rupture par l'Australie du «contrat du siècle» ne devrait surprendre personne

La rupture par l'Australie du «contrat du siècle» ne devrait surprendre personne

Pour Canberra, le dilemme était simple: se conduire en nation souveraine et respecter le contrat passé avec la France, ou privilégier sa sécurité et son lien de longue date avec Washington.

En Algérie, le drapeau berbère de la discorde

En Algérie, le drapeau berbère de la discorde

La chasse est lancée contre le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie.

En Chine, la main visible du PCC se referme sur des pans entiers de la société

En Chine, la main visible du PCC se referme sur des pans entiers de la société

Le Parti communiste chinois prépare de nouvelles régulations pour lutter contre les monopoles dans les secteurs de la technologie, de l'éducation, des transports et de la santé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio