Monde

«Nous sommes tous Arizoniens» pour Palin

Temps de lecture : 2 min

brewer
brewer

Sarah Palin s'affiche au côté de sa dauphine Jan Brewer. L'une est ancienne gouverneure d'Alaska, pressentie pour être la candidate républicaine face à Obama à la prochaine élection présidentielle; l'autre est gouverneure d'Arizona à l'origine de la loi SB-1070 qui légalise et encourage le délit de faciès dans son Etat. Les deux figures conservatrices des Etats-Unis ont lancé une contre-offensive face à l'opposition massive à loi sur l'immigration, partie de la communauté latino de l'Etat d'Arizona et rapidement étendue à tout le pays. Alors que la dernière manifestation a réuni plus de 50.000 personnes à Los Angeles le 1er mai dernier, le Huffington Post rapporte que Palin a elle salué une loi «attendue par les habitants d'Arizona». Dans un plaidoyer aux allures de discours de campagne, elle a appelé samedi 15 mai les citoyens à «se lever et clamer haut et fort: maintenant nous sommes tous Arizoniens».

Le discours a été l'occasion de lancer en grande pompe le site internet «sécuriser la frontière». L'objectif de www.securetheborder.com pour Palin et Brewer, à l'origine du texte:

Signer une pétition en opposition au boycott. Egalement sur le site, une liste des politiques et organisations appelant au boycott incitant les internautes à les appeler ou leur envoyer des mails pour «leur faire savoir que vous soutenez l'Arizona».

[Lire l'article sur le Huffington Post]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: capture écran du site securetheborder

Newsletters

Comment la Chine exécute ses prisonniers d'opinion pour alimenter le trafic d'organes

Comment la Chine exécute ses prisonniers d'opinion pour alimenter le trafic d'organes

Véritable industrie, ce trafic offre un catalogue de choix aux patients les plus riches en attente de greffes. Des preuves récentes suggèrent que la pratique barbare du prélèvement forcé d'organes est toujours en cours dans les prisons chinoises.

En Espagne, la sécheresse fait réapparaître un monument mégalithique immergé

En Espagne, la sécheresse fait réapparaître un monument mégalithique immergé

Le site surnommé «Stonehenge espagnol» était sous les eaux depuis 1963.

Notre prochaine pandémie sera celle de la démence et nous ne sommes pas prêts

Notre prochaine pandémie sera celle de la démence et nous ne sommes pas prêts

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio