Monde

Noam Chomsky refoulé de Cisjordanie par les autorités israéliennes

Slate.fr, mis à jour le 17.05.2010 à 18 h 02

L'intellectuel juif américain Noam Chomsky s'est vu refuser, dimanche, l'accès au territoire israélien. Il devait donner une conférence sur la politique étrangère américaine à l'université palestinienne de Bir Zeit de Ramallah, en Cisjordanie. Arrivé depuis la Jordanie, il est resté bloqué à Amman, à la frontière avec Israël. Interrogé pendant plus de trois heures par un douanier, Chomsky a finalement récupéré son passeport avec la mention «Entrée refusée».

Noam Chomsky, 81 ans, est professeur de linguistique et de philosophie à l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT). Considéré en 2005 par la revue Prospect comme l'intellectuel le plus influent au monde, il est aussi connu pour ses critiques virulentes de la politique étrangère des Etats-Unis et de l'occupation israélienne.

Accompagné de deux amis, de sa femme et de sa fille, Chomsky n'avait pas souhaité s'exprimer dans une université israélienne. Selon lui, c'est ce qui a conduit le ministère de l'Intérieur à l'empêcher d'entrer. «Il est difficile de trouver un cas similaire, dans lequel une personne est interdite d'entrée, juste parce qu'elle ne donne pas de conférence à Tel Aviv. Peut-être dans les régimes staliniens», a-t-il déclaré à Haaretz. Selon la porte-parole du ministère de l'Intérieur israélien, Chomsky n'est sur aucune «liste noire» israélienne et l'incident relèverait donc d'un «malentendu».

[Voir l'article sur Haaretz]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Noam Chomsky / dir2008, via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte