Culture

Un couple condamné à verser 30.000 dollars à leur fils pour avoir jeté sa collection de porno

Temps de lecture : 2 min

Le juge a estimé que les parents du plaignant n'avaient pas le droit de détruire des biens qui ne leur convenaient pas.

Le plaignant était retourné habiter chez ses parents à 43 ans, après son divorce. | Daniel Schludi via Unsplash
Le plaignant était retourné habiter chez ses parents à 43 ans, après son divorce. | Daniel Schludi via Unsplash

C'est la coquette somme de 30.441 dollars, soit 25.807 euros, qu'un couple d'Américains été condamné à reverser à leur fils, David Werking, pour dommages et intérêts, après avoir jeté sa vaste collection de pornographie.

Films, magazines et autres réjouissances, c'est une panoplie que Werking estimait à 29.000 dollars (près de 24.600 euros) qui a été détruite par ses parents. Le plaignant, âgé de 43 ans, était revenu habiter chez eux pendant 10 mois, à Grand Haven, dans le Michigan, après son divorce. C'est alors qu'il déménageait dans l'Indiana qu'il a appris que certains cartons avaient disparu.

Une mine d'or

Dans un échange d'e-mail, son père lui avait écrit: «Franchement, David, je t'ai rendu un grand service en me débarrassant de tout ça.» Et le fils de porter plainte.

Le juge chargé de l'affaire, avait déclaré en décembre dernier qu'«il ne fait aucun doute que les biens détruits étaient la propriété de David. Les accusés ont admis à plusieurs reprises qu'ils avaient détruit les biens». Cette semaine et après expertise, la somme de dommages et intérêts a été fixée, assortie d'une condamnation à payer 14.500 dollars supplémentaires (12.300 euros) à l'avocat de David Werking.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Ses parents avaient argué qu'étant les propriétaires de leur fils au moment des faits, ils avaient le droit de se débarrasser de ses affaires, ce à quoi le juge avait répondu qu'aucune loi ou jurisprudence ne permettait de justifier la destruction par des propriétaires de biens qui leur déplaisent.

Newsletters

Ce qui menace l'université, ce n'est pas le wokisme, c'est l'État

Ce qui menace l'université, ce n'est pas le wokisme, c'est l'État

Les assauts réactionnaires contre l'université et la liberté académique ont tout à voir avec la politique.

Des tubes métalliques datant d'il y a 5.500 ans pourraient être les plus anciennes pailles à boire

Des tubes métalliques datant d'il y a 5.500 ans pourraient être les plus anciennes pailles à boire

En or et en argent, elles auraient servi à siroter de la bière.

La surprenante technique de drague de l'époque victorienne

La surprenante technique de drague de l'époque victorienne

L'aristocratie britannique utilisait le collage pour contourner les règles de bienséance.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio