Life

Burgers et frites aggraveraient l'asthme

Slate.fr, mis à jour le 17.05.2010 à 12 h 28

Burgers et frites ne sont pas mauvais que pour la ligne. Les aliments riches en graisses pourraient aussi accentuer l'asthme, d'après une nouvelle étude citée par Live Science.

Des chercheurs ont découvert qu'après un repas riche en graisses, les patients asthmatiques présentent une inflammation accrue des voies respiratoires et répondent moins bien au traitement que les patients qui ont consommé un repas pauvre en graisses.

Ce résultat confirme que des facteurs environnementaux, comme le régime alimentaire, ont une influence sur le développement de l'asthme, maladie qui frappe toujours plus les pays occidentaux.

Des études ont déjà montré que les repas riches en graisses stimulent le système immunitaire, provoquant ainsi une augmentation de cellules dans le sang qui déclenchent des inflammations. Mais personne ne s'était intéressé à l'effet d'une alimentation déséquilibrée sur l'asthme.

Les chercheurs ont travaillé avec 40 patients asthmatiques, en leur soumettant soit des repas riches en graisses (burgers et frites), soit pauvres en graisses (yaourt).

Des analyses de la salive ont révélé que les patients soumis au régime riche en graisses présentaient un nombre accru de cellules immunitaires appelées neutrophiles, responsables de l'apparition des inflammations. Ces mêmes patients répondaient aussi moins bien à la Ventoline, traitement pour l'asthme, trois-quatre heures après le repas.

[Lire l'article sur Live Science]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Hamburger - Cafe Vue, avlxyz via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte