Société

United Airlines demande au personnel de bord de ne pas scotcher les passagers à leurs fauteuils

Temps de lecture : 2 min

Les stewards et hôtesses de l’air réclament plus de protection de la part de leurs employeurs.

Un avion d'United Airlines à l'aéroport de Newark le 14 septembre 2016. | Tim Gouw via Unsplash
Un avion d'United Airlines à l'aéroport de Newark le 14 septembre 2016. | Tim Gouw via Unsplash

Les compagnies aériennes américaines ne savent plus quoi faire de leurs passagers turbulents. Les altercations en vol ont explosé depuis le début de la pandémie. Sur les 3.800 incidents enregistrés par la Federal Aviation Administration depuis janvier 2021, 2867 concernent des passagers refusant de mettre leur masque.

Le dernier cas médiatisé en date est celui de Maxwell Berry, un passager qui, alcoolisé, aurait agressé sexuellement et physiquement plusieurs employé·es de Frontier Airlines, la compagnie aérienne qui le transportait de Philadelphie à Miami. Berry a terminé son voyage attaché à son siège avec une bonne dose de scotch.

Devant ce genre d’images, les compagnies aériennes ne savent pas sur quel pied danser: soutenir leurs employé·es, où tenter de rassurer leur clientèle? Les images d’un passager scotché à son siège ne font pas exactement reluire l’image de marque du voyage aérien.

Personnel au bord de la crise de nerfs

United Airlines a donc envoyé un mémo à son personnel afin de rappeler que «des dispositifs à bord peuvent être utilisés lors des situations difficiles, et que les mesures alternatives comme du scotch ne devraient jamais être utilisées».

Ce mémo a attiré la colère des employé·es d’United, qui estiment être jetés sous le bus à des fins de communication, alors qu’ils n’ont rien à voir avec l’incident qui s’est déroulé chez une autre compagnie.

L’Association of Flight Attendants (AFA), le principal syndicat du secteur, estime que ce mémo est un «coup marketing malsain» puisque le personnel d’United utilise uniquement des colliers de serrage en plastique qui lui sont fournis.

Au-delà d’United Airlines, c’est toute la corporation du personnel de vol qui est excédé par ces altercations à répétition. Dans un sondage de l’AFA, les stewards et d’hôtesses de l’air estiment que les compagnies aériennes n’en font pas assez pour les protéger. Après l’incident, Frontier Airline avait d’abord suspendu sans salaire le staff impliqué, avant de se rétracter.

Si plusieurs compagnies aériennes ont interdit l’alcool sur leurs vols, la Federal Aviation Administration admet que les incidents impliquant des «mauvais comportements» continuent d’être anormalement hauts, et multiplie les amendes. L’AFA réclame de plus lourdes poursuites judiciaires.

Newsletters

Le tabou du deuil périnatal, un supplice pour les parents

Le tabou du deuil périnatal, un supplice pour les parents

[TRIBUNE] Les parents de nouveau-nés décédés devraient être accompagnés, épaulés. Au lieu de cela, ils sont confrontés à la dénégation de toute une société.

Ça veut dire quoi, «Mercure rétrograde»?

Ça veut dire quoi, «Mercure rétrograde»?

Lorsque la planète de la communication et des déplacements rétrograde, gare aux grèves, bugs, disputes et autres obstacles.

La ménopause peut être une période cruciale (et cruelle) dans la vie professionnelle d'une femme

La ménopause peut être une période cruciale (et cruelle) dans la vie professionnelle d'une femme

Un sondage mené aux Royaume-Uni sur près de 4.000 femmes apporte des résultats édifiants.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio