Politique / Société

Un lycée interdit les drapeaux LGBT+, les voisins en construisent un géant

Temps de lecture : 2 min

Et celui-là, bonne chance pour l'interdire.

C'est ce qu'on appelle le karma. | Cecilie Johnsen via Unsplash
C'est ce qu'on appelle le karma. | Cecilie Johnsen via Unsplash

Lorsque Jaybill McCarthy, un habitant de Newberg, une petite ville de l'Oregon située à quelques kilomètres de Portland a proposé sur Twitter de construire un drapeau arc-en-ciel dans son jardin, des dizaines de personnes lui ont proposé de l'aide et des donations.

La raison à cela est qu'en contrebas de la ferme de McCarthy et de sa femme Erin se trouve le Newberg High School, le lycée de la ville. Le 10 août, le conseil éducatif de Newberg a voté pour une mesure interdisant l'affichage de «symboles politiques» de la part des professeurs de l'établissement.

Si les drapeaux pro-police de type «Thin blue line» ont été évoqués lors du débat, seuls les symboles LGBT et Black Lives Matter sont mentionnés dans la nouvelle mesure. Ils sont donc interdits sur les vêtements, affiches, pin's, drapeaux ou tout autre supports.

«Je me suis senti très mal pour ces enfants (...) qui entendent que le symbole qui représente la solidarité avec ce qu'ils sont n'est pas acceptable» explique Jaybill McCarthy à un média local.

2,5 mètres de hauteur

Le voisin du lycée décide donc d'ériger dans sa ferme un drapeau arc-en-ciel de 2,5 mètres de hauteur et cinq mètres de longueur, afin qu'il soit visible depuis le lycée.

Après un post à propos de son projet sur Reddit, des volontaires affluent pour aider le couple à installer son drapeau peint sur du bois. Le tout payé par des donateurs.

C'est fait! Merci à toutes les personnes géniales qui sont venues nous aider à faire ça. Et merci aux twittos pour vos gentils mots et vos encouragements. Ma femme et moi sommes heureux si ça n'aide ne serais-ce qu'un seul enfant à savoir qu'on pense à eux et qu'ils ne sont pas seuls.

Contrairement à la majorité des membres du conseil éducatif, qui estiment que ce genre de symbole peut amener certains élèves à se sentir exclus, Tai Harden-Moore une mère d'élève et conseillère au bureau des étudiants noirs estime que ces signes représentent l'exact inverse.

Intérrogée par NBC, Harden-Moore explique que son fils et elle-même ont déjà été visées par des insultes racistes au sein de l'école et que «voir un écriteau Black Lives Matter dans une classe aide à voir vers quels professeurs il est possible d'aller parler.»

Newsletters

Programmes

Programmes

Primaire écologiste: Jadot-Rousseau, les écolos que tout oppose

Primaire écologiste: Jadot-Rousseau, les écolos que tout oppose

M. Pragmatique et Dr Radicale ont été qualifiés au premier tour du scrutin et filent vers un second tour incertain.

Zemmour, le pétainiste cool

Zemmour, le pétainiste cool

[Chronique #22] L'éditorialiste, qui tire sur la corde du suspense au sujet de son éventuelle candidature à la présidentielle 2022, est un produit de l'histoire française contrariée né de la défaite face à l'Allemagne et de la décolonisation de l'Algérie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio