Sports / Monde

Les événements en Afghanistan privent les athlètes de Jeux paralympiques

Temps de lecture : 2 min

Zakia Khudadadi, en taekwondo, et Hossain Rasouli, en athlétisme, devaient atterrir à Tokyo le 17 août.

Les Jeux paralympiques d'été de 2020, qui débuteront le 24 août à Tokyo, étaient le rêve de nombreux athlètes afghans. | Issei Kato / POOL / AFP
Les Jeux paralympiques d'été de 2020, qui débuteront le 24 août à Tokyo, étaient le rêve de nombreux athlètes afghans. | Issei Kato / POOL / AFP

Le président du Comité international paralympique (CIP) a déclaré mercredi 18 août être attristé de voir que des athlètes afghan·es coincé·es à Kaboul ne pourraient pas participer aux Jeux. Il a ajouté avoir eu le cœur brisé en regardant la vidéo d'une athlète féminine demandant de l'aide pour aller à Tokyo, indique CNN.

«Il n'y a pas de vols commerciaux. Nous avons tous vu les images de l'aéroport de Kaboul. Dès le début, il est devenu évident pour nous qu'il n'y aurait aucun moyen sûr d'amener ces athlètes à Tokyo», a ainsi déploré Andrew Parsons auprès de Reuters.

Dans le contexte des troubles actuels qui secouent le pays, le Comité paralympique afghan a annoncé lundi 16 août que deux athlètes ne pourraient pas se rendre aux Jeux, qui commenceront le 24 août. Zakia Khudadadi, en taekwondo, et Hossain Rasouli, en athlétisme, devaient atterrir à Tokyo le 17 août.

Une athlète lance un appel à l'aide

Dans une vidéo diffusée ce jour-là, Zakia Khudadadi a lancé un appel à l'aide alors qu'elle cherchait à s'échapper de Kaboul et faire renaître son rêve brisé: celui de devenir la première femme du pays à participer aux Jeux paralympiques.

«Je suis actuellement emprisonnée à l'intérieur, je ne peux même pas sortir de cette maison en toute confiance et en toute sécurité pour aller m'acheter des choses [...], a expliqué la jeune femme dans sa vidéo. Je suis une femme afghane et en tant que représentante des femmes afghanes, je vous demande de m'aider. [...] S'il vous plaît, tendez-moi la main et aidez-moi.»

Le président du CIP a fait savoir que le comité travaillerait avec la délégation afghane pour la soutenir dans la poursuite de son rêve, avec notamment une possible participation aux Jeux de Paris en 2024. Mais il est pour l'instant «trop tôt» pour faire des plans, a-t-il précisé: «C'est quelque chose qui va beaucoup, beaucoup, beaucoup plus loin que le sport. Et nous sommes d'abord préoccupés par l'Afghanistan en tant que nation et par les êtres humains qui y vivent, en particulier les femmes. Je pense que le pays doit avant tout définir sa propre destinée.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Comme les Jeux olympiques qui se sont terminés au début du mois, les Jeux paralympiques de Tokyo se dérouleront sans spectateurs, ont indiqué les organisateurs. Le Japon a prolongé les mesures d'urgence contre le Covid-19 dans la capitale et d'autres régions, pour toute la durée de l'événement. La ville hôte, Tokyo, a annoncé 4.377 nouveaux cas de contaminations mardi 17 août, après un record à 5.773 le vendredi précédent.

Newsletters

Aux Jeux olympiques de Pékin, les athlètes peuvent craindre pour leur cybersécurité

Aux Jeux olympiques de Pékin, les athlètes peuvent craindre pour leur cybersécurité

Certains pays, dont les États-Unis, leur recommandent même de ne pas s'y rendre avec leur smartphone personnel.

Vaut-il mieux faire du sport le matin ou le soir?

Vaut-il mieux faire du sport le matin ou le soir?

Les organes ne réagissent pas de la même façon selon le moment de la journée où l'on s'active.

À Vars Forêt Blanche, ski de vitesse, freestyle et nature cohabitent en harmonie

À Vars Forêt Blanche, ski de vitesse, freestyle et nature cohabitent en harmonie

Les 185 kilomètres de pistes de la station permettent toutes sortes de pratiques de ski, tout en profitant d’un environnement magnifique.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio