Life

Apple nous «libère du porno»

Slate.fr, mis à jour le 17.05.2010 à 10 h 24

Alors qu'il sirotait un cocktail en regardant sa série préférée vendredi 14 mai au soir, le journaliste du site Gawker Ryan Tate est tombé sur une publicité pour Apple qui l'a rendu furieux, et pour cause: elle qualifiait l'iPad de révolution. Tate a donc décidé de partager sa colère avec le PDG d'Apple Steve Jobs à travers sa fameuse adresse email, en lui demandant ce qu'un Bob Dylan de 20 ans penserait de son entreprise, en rappelant que «les révolutions sont une question de liberté».

Quelques heures plus tard, Jobs répondait que son entreprise offre de la liberté dans beaucoup de domaines, et notamment la liberté face aux mauvais programmes et même la «liberté face au porno» (Freedom from porn) (Apple interdit les applications iPhone avec contenu jugé comme pornographique ou des images de nu). Jobs a ensuite répondu à la référence à Bob Dylan en citant une de ses chansons:

Les temps changent (The times they are changin'), et certains utilisateurs de PC ont l'impression que leur monde s'éteint doucement. Ils ont raison.

Les deux hommes s'engagent alors dans un échange de mails animé d'autant plus étonnant que Gawker et Apple sont actuellement en procès autour d'un prototype d'iPhone. Gizmodo, le site high-tech du groupe Gawker, aurait déboursé 5.000 dollars (environ 3.800 euros) pour un prototype d'iPhone «oublié» dans un bar à Redwood City, en Californie. Les autorités du comté de San Mateo, qui semblent traiter l'affaire comme un délit - trafic d'objet volé»- ont obtenu un mandat de perquisition et saisi le matériel informatique du journaliste qui a écrit l'article.

Malgré cela, Tate n'hésite pas à s'en prendre à la tendance dominatrice d'Apple. Comme tous ceux qui ont réussi à ce que Steve Jobs réponde à leur email, Tate écrit que, malgré leurs désaccords, il est extrêmement impressionné par la «volonté d'engager la conversation» de Jobs:

Rares sont les PDG qui affrontent en un-contre-un les clients et les blogeurs ainsi. Jobs a le mérite de sortir du moule du chef d'entreprise américain typique, et pas seulement parce que son entreprise fabrique des produits excellents: [...] Jobs n'hésite pas à les défendre en public. Avec énergie.

[Lire l'article sur gawker.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Présentation de l'iPad par Steve Jobs, le 27 janvier 2010. REUTERS/Kimberly White

À LIRE SUR SLATE.FR: Journalisme: pourquoi ne pas payer les sources?

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte