Santé / Sciences

Le secret de la jeunesse éternelle réside-t-il dans notre système digestif?

Temps de lecture : 2 min

Il est possible que nos bactéries intestinales permettent de ralentir notre vieillissement.

Des études sur les souris ont donné des résultats intéressants, indiquant que notre microbiome influence notre cerveau. | Adrian Lange via Unsplash
Des études sur les souris ont donné des résultats intéressants, indiquant que notre microbiome influence notre cerveau. | Adrian Lange via Unsplash

En 1895, à l'aube de ses 50 ans, Elie Metchnikoff est devenu de plus en plus inquiet à l'idée de vieillir. Fasciné par le rôle des bactéries intestinales, ce scientifique russe, lauréat du prix Nobel et l'un des fondateurs de l'immunologie, a suggéré que certaines populations d'Europe de l'Est vivaient plus longtemps parce qu'elles mangeaient beaucoup d'aliments fermentés, contenant des bactéries lactiques.

Bien que populaire à l'époque, cette théorie liant les microbes intestinaux à un vieillissement sain a largement été ignorée par les scientifiques, jusqu'à une période récente, indique The Independent. On connaît désormais l'importance de nos milliards de bactéries, le microbiome intestinal, dans la régulation de la santé et des maladies.

Depuis presque une décennie, des études ont révélé que la diversité des bactéries a des conséquences sur la santé en vieillissant, ou que l'âge implique des changements dans le microbiome, le système immunitaire, et est associé à un déclin cognitif. Les scientifiques sont même allés plus loin, en démontrant qu'un régime ciblé pour alimenter les microbes bénéfiques pour l'intestin pouvait atténuer les effets du vieillissement sur le cerveau d'une souris d'âge moyen.

Des transplantations de microbiome pour atténuer les effets de l'âge sur le cerveau?

Dans une récente étude, les chercheurs ont finalement constaté qu'en transplantant le microbiome de jeunes souris chez des plus âgées, il est possible d'inverser de nombreux effets de la vieillesse sur l'apprentissage et la mémoire. Les substances chimiques présentes dans l'hippocampe, la zone du cerveau qui gère l'apprentissage et la mémoire, étaient ainsi beaucoup plus proches de celles des jeunes souris après la transplantation. Ces résultats prouvent que le microbiome est essentiel pour la santé du cerveau, en particulier à un âge avancé.

Les principes généraux de Metchnikoff semblent donc corrects: pour rester jeune, protégez vos bactéries intestinales. Mais pouvons-nous transposer ces conclusions chez l'humain? La contribution des changements observés chez les souris recevant un microbiome jeune doit en effet être étudiée plus précisément. D'autant que ces animaux ont une génétique, un régime alimentaire et un microbiome bien définis. Il ne faut donc pas surinterpréter ces résultats, ni imaginer des transplantations fécales chez l'être humain, pour ceux qui voudraient rajeunir leur cerveau.

Ces études laissent plutôt entrevoir un avenir où l'on se concentrera sur des traitements alimentaires ou bactériens ciblés sur le microbiome, qui favoriseront une santé et une immunité intestinales optimales, afin de garder un cerveau jeune et sain. Il reste malgré tout beaucoup à faire pour mieux comprendre comment les bactéries intestinales sont capables de faire reculer certaines des caractéristiques du vieillissement cérébral.

Newsletters

Les personnes non vaccinées contre le Covid se comportent-elles comme des enfants gâtés?

Les personnes non vaccinées contre le Covid se comportent-elles comme des enfants gâtés?

N'est-ce pas céder à une certaine facilité que de comparer les réfractaires à la vaccination à des gamins qui refuseraient leur assiette de brocolis alors que des enfants de leur âge meurent de faim dans d'autres pays ou d'autres familles?

Le tourisme de la chirurgie esthétique en Turquie, faux devis et vraie boucherie

Le tourisme de la chirurgie esthétique en Turquie, faux devis et vraie boucherie

Lisez ceci si, comme plus de 10.000 Français chaque année, vous comptez vous faire opérer au pays où le tourisme médical est roi.

Le meilleur vin pour la santé est sans alcool

Le meilleur vin pour la santé est sans alcool

Ce n'est peut-être pas le conseil que vous attendiez.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio