Société / Culture

Un nouveau comics de Batman confirme que Robin, son fidèle acolyte, est queer

Temps de lecture : 2 min

Dans le dernier numéro de «Batman: Urban Legends», Robin accepte un rendez-vous avec un homme.

Après des années de spéculations, la version Tim Drake du personnage de Robin serait bel et bien queer. | Dev via Unsplash
Après des années de spéculations, la version Tim Drake du personnage de Robin serait bel et bien queer. | Dev via Unsplash

Le dernier numéro d'une série de comics Batman confirme que Robin, le sympathique acolyte du justicier masqué, est queer. Tim Drake, un des nombreux personnages à avoir endossé le rôle de Robin dans les comics, accepte en effet un rendez-vous avec un ami, dans le nouveau numéro de Batman: Urban Legends, une série qui a commencé plus tôt cette année.

À la dernière page de la bande dessinée DC, on voit Tim Drake rendre visite à son ami, Bernard. Peu avant, Robin, alter ego de Tim, avait sauvé Bernard du méchant, indique CNN. La dernière image montre Tim répondant à Bernard, rayonnant, après que celui-ci l'a invité à sortir: «Oui… oui, je pense que c'est ce que je veux.»

«C'est arrivé parce que c'est ce que Tim est, a déclaré Meghan Fitzmartin, scénariste de ce comics, dans une interview. J'aime beaucoup ce personnage, et pendant que je relisais tout ce que je pouvais pour rendre justice à Robin, il est devenu évident que c'est l'histoire que Tim avait besoin de raconter.»

Des années de spéculations et de réclamations

Le fans ont longtemps vu le fidèle acolyte de Batman comme un personnage potentiellement queer depuis que le premier Robin, Dick Grayson, a fait ses débuts dans les comics dans les années 1940. En 2016, dans un article pour Slate.com, le critique culturel Glen Weldon a répertorié quelques situations qui avaient mis la puce à l'oreille du lectorat. On y trouve par exemple des représentations de Batman et Robin allongés l'un à côté de l'autre, nus, dans des lits séparés. Ancien scénariste des comics Batman, Grant Morrison a même déclaré à Playboy que «l'homosexualité fait partie intégrante de Batman».

Bien que les fans aient réclamé un Robin queer pendant des décennies, la sexualité de Robin n'a jamais été décrite explicitement, même si plusieurs versions du personnage, de Tim Drake au petit nouveau Damian Wayne, ont eu des relations avec des femmes dans les BD. Meghan Fitzmartin a précisé que le nouvelle relation de Tim Drake n'efface pas ses anciens flirts avec des femmes (notamment Stephanie Brown, qui porte le costume de l'héroïne Spoiler).

«Je voulais rendre hommage au fait que la sexualité est un cheminement… Mais Tim est encore en train de se découvrir, a expliqué Meghan Fitzmartin. Je ne pense pas qu'il puisse poser des mots sur tout ça… pour l'instant.» La porte est ouverte pour que la relation entre Tim et Bernard évolue dans le prochain numéro de Batman: Urban Legends. Ils viennent s'ajouter un nombre grandissant de personnages LGBT+ dans l'univers DC: Batwoman/Kate Kane, Harley Quinn ou bien la scientifique transgenre Victoria October.

DC et Marvel, l'autre superpuissance des comics, ont en effet commencé à introduire davantage de personnages LGBT+ dans leurs histoires. En juin, les deux entreprises ont publié des BD spéciales mettant en scène des personnages homosexuels et trans, à l'occasion du mois des fiertés.

Newsletters

«On vend sa jeunesse»: la parenthèse secrète des escort-boys étudiants

«On vend sa jeunesse»: la parenthèse secrète des escort-boys étudiants

Rencontre avec des jeunes hommes, «auto-entrepreneurs du sexe», qui nous racontent leurs motivations, leurs avantages et leurs souffrances.

Comment fabrique-t-on un bon personnage de flic pour une série?

Comment fabrique-t-on un bon personnage de flic pour une série?

Il existe un moyen d'offrir aux spectateurs autre chose qu'une énième variation d'un archétype de policier vu et revu.

Jusqu'au siècle dernier, les femmes qui riaient étaient dangereuses

Jusqu'au siècle dernier, les femmes qui riaient étaient dangereuses

Pour la gent féminine, s'esclaffer a longtemps été encadré, contrôlé et craint: ce n'est qu'au XXe siècle qu'elles ont pu se permettre de rire à gorge déployée.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio