Société

«Mon collègue m'envoie des signes»

Temps de lecture : 4 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille M., qui est attirée par un homme dont elle espère plus qu'une relation professionnelle ou amicale.

«Mes collègues et amies proches se questionnent d'ailleurs sur la nature de notre relation.» | krakenimages via Unsplash
«Mes collègues et amies proches se questionnent d'ailleurs sur la nature de notre relation.» | krakenimages via Unsplash

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par WhatsApp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c'est par là.

Chère Lucile,

Je voudrais y voir plus clair concernant mon collègue.

Nous sommes en fait bien plus que cela depuis un an environ. Nous nous voyons en dehors du travail (chez lui, chez moi et dans des lieux publics), nous passons beaucoup de temps à discuter par messages (parfois quatre ou cinq heures), nous partageons beaucoup de confidences de toutes sortes où notre vulnérabilité est mise à jour très souvent.

L'attirance émotionnelle est partagée.

Il m'envoie des signes que j'interprète comme étant un intérêt certain. Mes collègues/amies proches se questionnent d'ailleurs sur la nature de notre relation. Idem pour les gens que l'on croise lorsqu'on sort. Private jokes, mêmes valeurs et vision des choses, goûts communs, complicité.

Mais à chaque fois que c'est possible de passer à un autre stade, il se défile. Il est alors d'une grande nervosité.

Son ancienne relation a été très difficile et semble l'avoir marqué durement.

Je voudrais passer tout mon temps avec lui mais je ne veux pas espérer davantage s'il n'est pas capable de passer le cap. Il évoque à pas feutrés le fait qu'il ne se sente pas à la hauteur. J'ai d'abord essayé de profiter du temps passé ensemble sans arrière-pensée mais les derniers petits événements où il s'est défilé m'ont blessée.

Faut-il verbaliser les choses ensemble, laisser du temps au temps, ou bien attaquer car il le voudrait mais ne s'en sent pas capable?

M.

Chère M.,

Peut-être ne s'en sent-il pas capable ou peut-être n'en a-t-il pas envie. Certains, en effet, aiment juste «les choses avant». Il redoute peut-être de perdre la belle complicité que vous avez créée et se satisfait de la relation que vous avez actuellement. Ou peut-être que l'aspect physique des choses n'est pas totalement dans sa nature. Je crois à la communication et au dialogue par-dessus tout. Mais je crois aussi qu'il est important de respecter les désirs et les limites de l'autre, même quand elles ne semblent pas rentrer tout à fait dans le cadre logique ou dans celui de la norme.

Votre collègue semble en tout cas redouter quelque chose, que ce soit de l'ordre de l'intimité ou de l'évolution de votre relation. Pour la suite, vous aurez besoin l'un et l'autre de vous faire confiance si vous voulez continuer à faire perdurer cette histoire ou la faire évoluer. Je vous conseille de ne pas brusquer la personne que vous avez en face de vous mais de partager au mieux vos émotions, comme par exemple le fait que vous ayez été blessée par ces récents «petits événements», afin de l'inviter à faire de même. En effet, il ne se dévoilera pas plus s'il a l'impression d'être juste attendu au tournant.

Vous êtes tous les deux des adultes aux émotions à fleur de peau et vous avez déjà dévoilé certains aspects de vos vulnérabilités. Je crois que pour la suite, il est important de garder en tête que si vous vous trouvez tant de points communs, c'est aussi à travers vos fragilités. S'il a besoin de se sentir compris pour se dévoiler un peu plus, soyez celle qui le rassure –dans une certaine mesure: n'allez pas jusqu'à cacher vos désirs. La situation ne se débloquera pas d'elle-même si ni vous ni lui ne verbalisez une envie d'évolution. Je ne parle pas ici d'ultimatum mais juste, comme vous le faisiez avant, de partager un désir présent et de proposer à l'autre d'en disposer.

Si à l'issue de vos discussions et au bout d'un laps de temps d'adaptation, il n'est toujours pas capable de sauter le pas ou de vous demander de le faire, alors il faudra songer à vous protéger d'une déception amoureuse. Votre relation est déjà belle en tant que telle et vous a déjà beaucoup apporté. Si vous en voulez plus et que l'autre n'est pas d'accord pour vous suivre sur ce chemin, ce sera à vous de vous préserver et de le préserver en mettant une distance nécessaire. Moins comme une réaction de frustration que comme une volonté de protéger vos âmes déjà blessées.

Pour le futur, rien n'est assuré et on ne peut jamais être absolument sûr de la façon dont les personnes vont réagir. Quand il est question de relations, il faut accepter cette part d'incertitude et être fataliste. Vous maîtrisez vos actions et vos paroles et pour ça seulement, vous pouvez être tenue responsable. Les choix de la personne en face, ses réactions et ses déclarations ne regardent qu'elle. C'est pourquoi je vous invite à rester telle que vous êtes, à profiter de cette relation que vous avez créée et à exprimer le plus justement possible vos envies pour la suite.

Rien ne vous assure que vous serez entendue puisque vous n'avez aucune prise sur les traumas passés, les limitations ou encore les complexes par exemple, mais vous n'aurez alors pas le regret d'être passée à côté d'une histoire qui aurait pu s'écrire. S'il refuse vos demandes, c'est peut-être qu'il n'y aurait de toute façon jamais eu de possibilité d'histoire romantique. Ça arrive parfois. Ça n'enlève rien à la sincérité des interactions précédentes.

«C'est compliqué», c'est aussi un podcast. Retrouvez tous les épisodes:

Newsletters

Allez les bleu·e·s

Allez les bleu·e·s

Guerre et paix

Guerre et paix

Rester ami avec son ex n'est pas si bizarre

Rester ami avec son ex n'est pas si bizarre

Certains couples décident, une fois l'amour envolé, de prolonger leur relation sous une forme amicale. Cela n'est pas toujours bien perçu.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio